Comme en 2019, les libéraux l’ont emporté dans les trois circonscriptions à majorité acadienne (Madawaska-Restigouche, Acadie-Bathurst et Beauséjour) et dans le Grand Moncton qui compte une grande proportion de francophones. Ils ont conservé Saint-Jean-Rothesay et ont pris une courte avance dans la capitale, Fredericton.

Les conservateurs ont préservé leurs chateaux-forts (Fundy-Royal et Nouveau-Brunswick-Sud-Ouest), ils ont été réélu dans Tobique-Mactaquac et ont repris Miramichi-Grand Lake.

La course s’annonçait particulièrement serrée dans trois circonscriptions: Miramichi-Grand Lake, Saint-Jean-Rothesay, Fredericton. Dans la circonscription de la capitale provinciale, il faudra peut-être patienter pour déterminer le résultat. En effet, Élections Canada a reçu près de 23 140 bulletins de vote par la poste au Nouveau-Brunswick, et la grande majorité d’entre eux ne seront pas dépouillés avant mardi.

La candidate libérale Jenita Atwin détient une avance de 501 votes sur la conservatrice Andrea Johnson. En 2019, elle avait marqué l’histoire du Parti vert dans la circonscription de Fredericton en devenant la première élue de la formation à représenter l’Atlantique à Ottawa. Suite à des querelles internes au sein du Parti vert, Mme Atwin a claqué la porte en juin dernier pour se joindre aux libéraux.

Sans surprise, les circonscriptions de Nouveau-Brunswick Sud-Ouest, Tobique-Mactaquac et Fundy Royal n’ont pas échappé aux conservateurs d’Erin O’Toole.

Dans Tobique-Mactaquac, où l’alternance a longtemps été la règle, Richard Bragdon a finalement été réélu confortablement.

Les libéraux de Justin Trudeau conservent les circonscriptions d’Acadie-Bathurst, de Saint-Jean-Rothesay, Beauséjour, Madawaska-Restigouche et Moncton-Riverview-Dieppe.

La réélection du député sortant d’Acadie Bathurst Serge Cormier était attendue, alors que les partis de l’opposition ont à peine mené campagne. Il a récolté 64,2% des voix.

Le suspense n’était pas plus grand dans Beauséjour, où le vétéran Dominic Leblanc a vu sa victoire confirmée très tôt dans la soirée.

Dans Madawaska-Restigouche, le député sortant René Arseneault est réélu pour un troisième mandat en recevant cette fois encore le soutien de près de la moitié des électeurs.

La députée libérale Ginette-Petitpas-Taylor enregistre elle aussi sa troisième victoire consécutive dans la circonscription de Moncton-Riverview-Dieppe.

Le duel devait être serré, mais le libéral Wayne Long a été réélu dans Saint-Jean-Rothesay face à l’ancien maire de Saint-Jean, Mel Norton. Celui qui a fait campagne en promettant de placer la circonscription avant le parti entamera son troisième mandat.

Dans Miramichi-Grand Lake, l’affrontement entre Lisa Harris et Jake Stewart, deux anciens élus provinciaux, a tourné en faveur de l’ex-ministre de Blaine Higgs par plus de 1500 voix.

Rappelons qu’en 2019, le député libéral Pat Finnigan avait remporté l’élection par moins de 400 votes contre la candidate conservatrice Peggy McLean.

Lors de la dissolution de la Chambre le 15 août, les libéraux détenaient sept circonscriptions (Saint Jean-Rothesay, Madawaska-Restigouche, Acadie-Bathurst, Beauséjour, Miramichi-Grand Lake, Moncton-Riverview-Dieppe et Fredericton après que Jenica Atwin ait quitté le caucus vert), tandis que les trois autres (Nouveau-Brunswick Sud-Ouest, Tobique-Mactaquac, Fundy Royal) étaient représentées par des candidats conservateurs.

 

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle