Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a annoncé, mercredi, que cinq personnes de plus avaient succombé à la COVID-19 dans la province. Il s’agit du plus grand nombre de décès annoncés le même jour au N.-B. depuis le début de la pandémie.

Une personne âgée de 60 à 69 ans dans la zone 2 (Saint-Jean), une personne âgée de 50 à 59 ans et une autre âgée de 80 à 89 ans dans la zone 3 (région de Fredericton), une personne âgée de 80 à 89 ans dans la zone 5 (Restigouche), ainsi qu’une personne âgée de 80 à 89 ans dans la zone 6 (Chaleur/Péninsule acadienne) sont décédées.

Ces décès portent à 80 le bilan néo-brunswickois depuis le début de la pandémie.

Au cours des 22 derniers jours, la COVID-19 a fait pas moins de 32 morts dans la province, dont 21 depuis le début d’octobre.

La Santé publique a par ailleurs annoncé 82 nouveaux cas de COVID-19.

Au cours des sept derniers jours, pas moins de 708 cas de COVID-19 ont été recensés dans la province, contre 653 au cours des sept jours précédents (il s’agit d’une augmentation de 8%).

En gros, ce que cela signifie, c’est que malgré l’obligation de devoir présenter une preuve de vaccination dans plusieurs commerces et services jugés non essentiels depuis maintenant un peu plus de trois semaines, la propagation de la COVID-19 est encore loin d’être sous contrôle au N.-B.

Les 82 nouveaux cas se répartissent comme suit: 32 dans la région de Moncton, 18 dans le Restigouche, 12 dans la région de Fredericton, neuf dans le Madawaska-Victoria, cinq dans la région de Saint-Jean, quatre dans Chaleur/Péninsule acadienne et deux dans le Grand Miramichi.

Parmi les nouveaux cas, 41 ne sont pas doublement vaccinés (50%), 29 touchent des jeunes âgés de 19 ans ou moins et 61 font l’objet d’une enquête.

Le nombre de cas actifs se situe maintenant à 1074, en baisse de 18 par rapport à la veille.

Il y a un mois, le nombre de cas actifs était de 279. Il a donc augmenté de 285% au cours des 30 derniers jours.

La région de Moncton demeure l’épicentre de la pandémie avec 383 cas actifs. Suivent, dans l’ordre, le région de Fredericton (233), le Madawaska-Victoria (151), le Restigouche (129), la région de Saint-Jean (92), Chaleur/Péninsule acadienne (47) et la région de Miramichi (39).

Il y a maintenant 68 personnes qui sont hospitalisées dans la province en raison du coronavirus – un sommet. De ces 68 personnes, 27 sont traitées aux soins intensifs.

Il est à noter que le nombre de personnes hospitalisées mercredi (68) constitue près de 30% de tous les Néo-Brunswickois qui ont dû séjourner à l’hôpital depuis le début de la pandémie (235).

Selon le gouvernement, aucune personne âgée de moins de 19 ans n’est hospitalisée.

Parmi les personnes hospitalisées, 44 ne sont pas vaccinées, quatre sont partiellement vaccinées et 20 sont pleinement vaccinées.

Parmi les 27 personnes qui se trouvent à l’unité de soins intensifs, 21 ne sont pas vaccinées, trois sont partiellement vaccinées et trois sont pleinement vaccinées.

Depuis le 7 septembre, des cas de COVID-19 ont été confirmés dans 98 écoles et 47 garderies éducatives.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle