Au cours des trois derniers jours, 307 chirurgies et 992 rendez-vous d’imagerie médicale ont été reportés à travers le réseau de santé Vitalité.

C’est la conséquence directe de la quatrième vague de la pandémie et du passage en phase rouge de tous les hôpitaux et établissements de Vitalité depuis le 12 octobre.

Depuis mardi, des réductions de service touchent l’ensemble des soins non urgents: services de soins ambulatoires, services professionnels (physiothérapie, ergothérapie, nutrition, etc.), services d’imagerie médicale non urgents (radiographies, scanographies, etc.), et chirurgies non urgentes.

«Le passage au niveau d’alerte rouge est nécessaire afin de pouvoir réaffecter du personnel pour maintenir nos services d’urgences, nos unités de soins intensifs ainsi que les soins aux patients atteints de la COVID-19 qui sont hospitalisés», indique le réseau dans un communiqué.

Vendredi, 60 personnes étaient hospitalisées en raison du virus (soit trois de moins que la veille), et 18 d’entre elles se trouvaient à l’unité des soins intensifs.

Les hôpitaux débordent et la situation demeure préoccupante. Mercredi, les hôpitaux du Réseau de santé Horizon sont passés à leur tour au niveau d’alerte rouge.

Jeudi, le taux d’occupation des lits dépassait les 100% dans huit des dix hôpitaux de la régie de santé francophone (les deux exceptions sont les hôpitaux régionaux d’Edmundston et de Bathurst). Des 29 patients atteints de la COVID-19 admis dans ces établissements, trois se trouvaient au CHU Dr-Georges-L.-Dumont de Moncton, huit à l’Hôpital régional d’Edmundston et 16 à l’Hôpital régional de Campbellton.

Stéphane Legacy, vice-président aux Services de consultation externe et aux Services professionnels, explique que les équipes s’ajustent chaque jour pour maintenir les services essentiels.

«Le Réseau suit l’évolution de la situation de près sur une base quotidienne et son objectif demeure toujours de maintenir les services essentiels à la population tout en minimisant le plus possible les effets négatifs des réductions temporaires de services, note-t-elle. Par ailleurs, les efforts de redéploiement du personnel sont en cours et le Réseau note une excellente collaboration de ses travailleurs de la santé qui ont à cœur le maintien de l’offre de soins de santé aux patients.»

Rappelons que les visites sont désormais interdites, sauf pour les personnes de soutien désignées au chevet des patients en soins palliatifs, en soins depuis de 14 jours ou des patients qui fréquentent les services de pédiatrie, d’obstétrique ou de soins intensifs.

Le réseau de santé aux services a également appelé le public à limiter les visites durant la nuit aux services d’urgence de l’Hôtel-Dieu Saint-Joseph de Saint-Quentin et de l’Hôpital Stella-Maris-de-Kent. «Cette mesure temporaire est occasionnée par un manque de personnel médical dans les deux établissements», précise le communiqué publié vendredi.

La veille, la même consigne s’appliquait au service d’urgence de l’Hôpital Régional de Campbellton

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle