Complètement dépassées par l’ampleur de la demande, les autorités de santé publique du Nouveau-Brunswick ont été forcées d’arrêter plus rapidement que prévu la distribution de tests de dépistage rapide de la COVID-19 dans trois endroits de la province samedi.

Jeudi dernier, la province avait annoncé que des tests seraient distribués dans des régions aux prises avec d’importantes éclosions et soumises à des règles sanitaires sévères depuis le 5 octobre.

Mais l’événement, qui devait se dérouler toute la journée, a dû être interrompu dès 11h30 à Moncton, 13h à Perth-Andover et Grand-Sault. Les quelque 7500 trousses de dépistage rapides avaient déjà été distribuées (4500 à Moncton, 2000 à Grand-Sault et 1000 à Perth-Andover).

Dès 9h, la Gendarmerie royale du Canada rapportait d’importants embouteillages dans le secteur du stationnement du parc d’attractions Magic Mountain, à Moncton, où avait lieu la distribution des tests.

Des citoyens ont rapidement exprimé leur colère sur les réseaux sociaux en critiquant le fait que davantage d’ensembles de dépistage auraient dû être prévus pour répondre à la demande. D’autres ont relevé le fait que plus de points de chute auraient dû être mis sur pied.

Vendredi, la province a promis de poursuivre la distribution des tests rapides lundi dans 20 endroits de la province.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle