Le plus récent bilan de la pandémie de COVID-19 émis dimanche après-midi par la santé publique fait état de six nouveaux décès au cours de la fin de semaine au Nouveau-Brunswick, ce qui porte à 90 le nombre total de décès liés à la COVID-19.

Samedi, la Santé publique a confirmé le décès de trois personnes à la suite de la COVID-19, dont deux à Moncton. L’une des victimes est une personne âgée entre 80 et 89 ans alors que l’autre était âgée de plus de 90 ans.

L’autre décès a été recensé dans la région de Miramichi et touche une personne âgée de plus de 90 ans.

Les trois autres décès annoncés dimanche sont survenus dans la région de Campbellton. Deux des personnes décédées avaient entre 40 et 49 ans alors que l’autre personne avait entre 80 et 89 ans.

«Mes pensées vont vers les proches des personnes qui sont décédées aujourd’hui, a déclaré dimanche par voie de communiqué le premier ministre Blaine Higgs. Nous avons tous un rôle à jouer pour ralentir la propagation du virus. Je tiens à remercier les entreprises qui ont pris des mesures pour encourager leurs employés à se faire vacciner et j’encourage les autres entreprises à faire de même La COVID-19 pose un risque sérieux en milieu de travail et peut avoir des répercussions sur les activités d’une entreprise, particulièrement si un employé non vacciné contracte la maladie.»

124 nouveaux cas et 117 rétablissements

Sur une note un peu plus réjouissante, la Santé publique a signalé 58 nouveaux cas de COVID-19 dimanche et 117 rétablissements, une nette amélioration par rapport au bilan de jeudi qui faisait état de 133 nouvelles infections. Samedi, 66 cas avaient été répertoriés à travers la province.

Le nombre de cas actifs descend donc à 935. Parmi les nouveaux cas, 35 – ou 60 pour cent – ne sont pas vaccinés, cinq – ou neuf pour cent – sont partiellement vaccinés, et 20 – ou 34 pour cent – sont pleinement vaccinés.

La zone 1 (région de Moncton) demeure la région la plus touchée par la COVID-19 avec 45 des 124 nouveaux cas annoncés durant la fin de semaine.

On dénombre aussi 10 nouveaux cas dans la zone 2 (région de Saint-Jean), 14 dans la zone 3 (région de Fredericton), 29 dans la zone 4 (région d’Edmundston), 20 dans la zone 5 (région de Campbellton), 4 dans la zone 6 (Chaleur/Péninsule acadienne) et seulement deux cas dans la zone 7 (région de Miramichi) et qui font l’objet d’une enquête.

Il y a actuellement 57 personnes qui sont hospitalisées en raison du virus, dont 18 se trouvent à l’unité des soins intensifs. La Santé publique a fait savoir qu’aucune personne adéquatement vaccinée ne compte parmi les 18 personnes qui se retrouvent aux soins intensifs.

Tests rapides

Complètement dépassées par l’ampleur de la demande, les autorités de santé publique du Nouveau-Brunswick ont été forcées d’arrêter plus rapidement que prévu la distribution de tests de dépistage rapide de la COVID-19 dans trois endroits de la province samedi.

Jeudi dernier, la province avait annoncé que des tests seraient distribués dans des régions aux prises avec d’importantes éclosions et soumises à des règles sanitaires sévères depuis le 5 octobre.

Mais l’événement, qui devait se dérouler toute la journée, a dû être interrompu dès 11h30 à Moncton, 13h à Perth-Andover et Grand-Sault. Les quelque 7500 trousses de dépistage rapides avaient déjà été distribuées (4500 à Moncton, 2000 à Grand-Sault et 1000 à Perth-Andover).

Dès 9h, la Gendarmerie royale du Canada rapportait d’importants embouteillages dans le secteur du stationnement du parc d’attractions Magic Mountain, à Moncton, où avait lieu la distribution des tests.

Des citoyens ont rapidement exprimé leur colère sur les réseaux sociaux en critiquant le fait que davantage d’ensembles de dépistage auraient dû être prévus pour répondre à la demande.

La province a promis de poursuivre la distribution des tests rapides lundi dans 20 endroits de la province.

Avis d’expositions potentielles

Des avis d’expositions potentielles de la population à la COVID-19 ont été émis au cours de cette même fin de semaine qui s’est achevée.

Le premier avis touche la salle d’attente de l’urgence de l’hôpital de Moncton du samedi 16 octobre 11h jusqu’au dimanche matin 11h.

Pareil avis a été mis pour la salle d’urgence de l’Hôpital régional d’Edmundston et touche la journée du samedi 16 octobre, entre 8h45 et 10h.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle