La hausse des cas de COVID-19 au cours de deux dernières semaines dans la zone sanitaire 5 (Restigouche) a finalement amené le gouvernement à agir. Dès vendredi 18h, le Restigouche sera également inclus dans les fameuses mesures coupe-circuit déjà en vigueur dans les zones 1 (Moncton) et 4 (Edmundston).

Pour le maire de Campbellton, Ian Comeau, le passage de la région en mode «coupe-circuit» était prévisible depuis quelques jours.

«Il y a tout simplement trop d’éclosions dans le coin présentement, les gens ont baissé leur garde. On a eu plusieurs pertes au cours des derniers jours, beaucoup de familles pleurent des proches. Je crois que des mesures s’imposaient pour faire baisser le nombre de cas et, surtout, le nombre de décès», estime le maire de Campbellton.

Heureux de constater que ces mesures n’incluent pas de nouvelles restrictions aux frontières – comme le retour des points de contrôle –, celui-ci déplore toutefois leur durée.

«On a annoncé ces mesures pour deux semaines, mais je crois qu’une seule aurait suffi. Une grande partie des cas se trouvent dans des milieux fermés comme les foyers de soins, et on n’a qu’un seul nouveau cas à annoncer aujourd’hui (jeudi)», précise-t-il.

À l’inverse, le maire de Dalhousie, Normand Pelletier, est plus critique face à l’annonce de cette mesure dans la région. Même si c’est la municipalité qui est actuellement la plus touchée actuellement en raison d’une importante éclosion au foyer de soins Villa Renaissance, il croit inutile de hausser le niveau d’alerte dans la zone 5.

«Honnêtement, cette solution d’interdire les voyages entre régions, je n’y crois pas. Ce n’est pas la solution miracle pour arrêter la propagation de la COVID-19 dans la province. Quand on voit le nombre de cas de gens doublement vaccinés qui attrape quand même le virus, on voit bien que c’est pratiquement impossible à contrôler. C’est important de se faire vacciner, mais il ne faut pas oublier les mesures de base comme garder ses distances, porter le masque et bien se désinfecter les mains. C’est, je crois, ce que les gens ont fini par oublier», souligne-t-il.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle