IJL – Réseau.Presse – Acadie Nouvelle

La piscine de la région de Kent, le centre AquaKent, a rouvert ses portes le 22 novembre.

Selon la mairesse de Saint-Louis-de-Kent, Danielle Dugas, cela faisait une vingtaine de mois que la piscine était fermée en raison de la pandémie de la COVID-19.

«Quand on a fermé en mars 2020, on n’a jamais rouvert de nouveau, parce qu’avec les restrictions, c’était trop demandé. Ça nous aurait pris cinq employés pour quatre personnes dans la piscine.»

Bref, le Village a jugé plus simple de la fermer jusqu’à nouvel ordre.

La mairesse a indiqué que tout le monde était de retour à son poste, lundi, et les personnes qui suivent des cours de natation ont été invitées à revenir se baigner.

«On commence avec les 12 ans et plus», indique-t-elle.

Danielle Dugas tient à préciser que les règles de la Santé publique doivent être respectées. Chaque personne de 12 ans et plus qui entre dans la bâtisse doit montrer sa preuve de double vaccination.

«Tout de suite, je peux te dire qu’Aquabonbain, les tout petits, ça marche. Les enfants vont dans la piscine avec leurs parents. Mais les cours de natation au préscolaire, on ne les donne pas tout de suite», précise Mme Dugas.

Le bain sauna demeure fermé pour l’instant, en raison de la pandémie.

«On dessert les gens de la grande région. Ça vient de Bouctouche, de Rogersville, de Pointe-Sapin et tout autour.»

La mairesse fait remarquer que la très grande majorité des utilisateurs de la piscine viennent de l’extérieur du village de Saint-Louis.

Malgré le long délai de fermeture, l’eau a quand même été bien entretenue.

«Notre employé à la piscine, Severin Fontaine, c’est le meilleur. Quand c’était fermé, il a tout enlevé l’eau, a tout gratté, peinturé, puis a rempli de nouveau la piscine.»

Bref, tout est prêt pour accueillir les baigneurs.

Le casque de bain n’est plus obligatoire à l’intérieur de la piscine.

Livre blanc: la mairesse satisfaite

À la suite de la parution du livre blanc du gouvernement provincial sur la réforme de la gouvernance locale, le village de Saint-Louis de Kent ainsi que 95% du District de services locaux (DSL) de Saint-Louis de Kent, les DSL de Saint-Ignace, de l’Aldouane et de Saint-Charles de Kent (10%), feront partie de la même entité municipale.

«On s’était déjà rencontré, le DSL de Saint-Louis, Saint-Ignace, Saint-Charles et nous. Le DSL de Saint-Charles ne s’était pas prononcé sur ce qu’il voulait faire parce qu’il trouvait qu’il n’avait pas eu assez de consultations avec ses citoyens. Mais les autres DSL avaient fait savoir au ministre qu’ils seraient intéressés de s’amalgamer au village de Saint-Louis. On était ouvert à ça. On aimait mieux s’organiser nous autres même que de se faire organiser. Pour le conseil du village de Saint-Louis, on est content du résultat», a fait savoir Danielle Dugas.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle