Plus de six mois après la disparition mystérieuse de Madison Roy-Boudreau, les recherches visant à retrouver la trace de l’adolescente de Bathurst se poursuivent tout en risquant de se compliquer grandement.

La Force policière de Bathurst a indiqué en milieu de semaine que les autorités menaient toujours des fouilles dans la région de Middle River afin de retrouver la jeune fille.

L’endroit qui se trouve tout près de Bathurst est scruté à la loupe par les chercheurs depuis le mois d’août.

La présence de ces chercheurs et de plusieurs chasseurs à la fin septembre n’ont pas permis de retrouver Madison Roy-Boudreau ou des indices pouvant mener à sa découverte.

Les autorités poursuivent tout de même leurs efforts afin de localiser l’adolescente de 14 ans qui aurait été victime d’un homicide selon la police.

Un avis de recherche est d’ailleurs publié depuis une quinzaine de jours sur un panneau d’affichage électronique situé aux abords du pont des vétérans, à l’entrée du centre-ville de Bathurst.

Avec l’aide de deux photographies qui ont déjà été largement diffusées par les médias et la police, le message invite quiconque ayant des informations au sujet de la jeune fille à communiquer avec la Force policière de Bathurst.

La police continue à être discrète quant au déroulement de l’enquête visant à éclaircir la disparition de Madison Roy-Boudreau, question de ne pas nuire à celle-ci.

Cette enquête d’envergure a déjà commencé à se compliquer grandement puisque la saison automnale est bien avancée et que l’hiver est sur le point de montrer le bout de son nez.

Si le dossier demeure ouvert et conserve son statut prioritaire à la Force policière de Bathurst, il appert que les conditions météorologiques viendront jouer les trouble-fêtes pour une première fois dans l’enquête.

La présence d’une bonne quantité de feuilles et de neige au sol risque de compliquer les choses, en rendant la découverte de pièces à conviction ou même d’un corps encore plus difficile.

La police de Bathurst et la GRC ont refusé pour l’instant de commenter cette affirmation.

La Sûreté du Québec a toutefois confirmé à l’Acadie Nouvelle que l’arrivée de l’automne et de l’hiver compliquait les recherches de personnes disparues et la collecte d’indices permettant la progression d’une enquête.

«Souvent quand la personne disparaît juste avant l’hiver, on y met le paquet avant l’arrivée de la neige, car lorsque la neige tombe ça devient beaucoup plus difficile et on doit parfois suspendre les recherches sur le terrain, mais on y retourne toujours, même en hiver, si on reçoit un nouvel indice pour se rendre à un endroit précis», a raconté Claude Doiron, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Madison Roy-Boudreau a été vue une dernière fois le 11 mai, alors qu’elle devait prendre l’autobus afin de se rendre à l’école.

Selon la police, l’adolescente aurait pris place à bord d’un Ford Ranger au cours de cette matinée. Le véhicule a été saisi par la police peu de temps après sa disparition.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle