La Gendarmerie royale du Canada a confirmé que la mort de la femme, dont le corps a été découvert, lundi, sur le terrain du bar de danseuses Keta’s, à Saint-Joseph-de-Madawaska, n’est pas d’origine criminelle.

Un corps sans vie a été retrouvé derrière l’établissement, le 29 novembre au matin, par une personne responsable de la propriété. Les policiers et les ambulanciers ont été dépêchés sur les lieux par la suite. Une autopsie a été réalisée quelques jours plus tard.

Selon le caporal André Lauzon, du détachement de la GRC de Saint-Léonard, l’autopsie a confirmé que le décès est survenu de façon accidentelle.

«Il n’y a donc aucun problème pour la sécurité des gens du quartier», a ajouté le caporal Lauzon.

Le policier a aussi indiqué que la femme est morte d’hypothermie en raison du froid qu’il faisait à l’extérieur au moment de l’incident.

«On ne sait pas encore exactement le comment et le pourquoi de la situation, mais comme il s’agit d’un accident et que ce n’est pas criminel, le rapport complet d’autopsie contenant ces détails-là ne nous sera pas envoyé tout de suite. Ça peut prendre quelques mois, étant donné qu’il y a d’autres dossiers qui sont jugés comme étant plus urgents. Le dossier demeure donc ouvert pour l’instant.»

M. Lauzon a aussi mentionné que le périmètre de sécurité qui avait été mis en place à la suite de la découverte du corps a été retiré. Les activités du bar pourront reprendre comme prévu, a ajouté André Lauzon.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle