Le Nouveau-Brunswick compte trois nouveaux juges francophones, tous des diplômés de l’Université de Moncton.

Sébastien Michaud, de Grand-Sault, a été nommé à Edmundston; Claude Haché, de Fredericton, a été nommé à Saint-Jean; alors qu’Anne Richard, de Moncton, a été nommée à Moncton.

Ces nominations permettent de pourvoir des postes vacants et portent le nombre de juges à temps plein à la Cour provinciale à 22, y compris le juge en chef et la juge en chef associée. La Cour provinciale compte également 10 juges surnuméraires et un juge mandaté sur une base journalière.

M. Michaud est titulaire d’un baccalauréat ès arts et d’un baccalauréat en droit de l’Université de Moncton. Admis au barreau en 1995, il a travaillé dans un cabinet privé avant d’exercer les fonctions de procureur de la Couronne.

M. Haché est titulaire d’un baccalauréat ès arts de la Dalhousie University et d’un baccalauréat en droit de l’Université de Moncton. Admis au barreau en 2008, il a travaillé dans un cabinet privé et il est actuellement procureur de la Couronne à la Direction des poursuites spécialisée au sein des Services des poursuites publiques.

Mme Richard est titulaire d’un baccalauréat en sciences sociales et d’un baccalauréat en droit de l’Université de Moncton. Admise au barreau en 1991, elle a travaillé au ministère de la Justice et de la Sécurité publique à titre d’agente d’audience et était auparavant la conseillère juridique de la circonscription judiciaire de Moncton.

À la demande du juge en chef, les mutations suivantes ont également été approuvées:

  • la juge Suzanne Bernard passe de Campbellton à Moncton
  • le juge Éric Sonier passe de Tracadie à Bathurst
  • la juge Johanne-Marguerite Landry passe de Caraquet à Miramichi
  • la juge Natalie LeBlanc passe de Miramichi à Fredericton
  • le juge Cameron Gunn passe de Miramichi à Fredericton
  • un poste vacant passe de Campbellton à Edmundston
  • un poste vacant passe de Fredericton à Saint-Jean

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle