Le regroupement proposé par les municipalités d’Atholville et de Tide Head afin d’échapper à la fusion avec la ville de Campbellton prend de l’ampleur. Au moins quatre DSL additionnels pourraient adhérer à cette nouvelle entité.

Vendredi, les maires d’Atholville et de Tide Head se sont présentés devant la presse afin de réitérer leur désir de former une municipalité en compagnie du DSL de Glencoe et d’une partie de celui de Balmoral-Maltais.

Cette proposition, qui se veut une alternative au projet de regroupement inscrit dans le Livre blanc, a essuyé un premier refus de la part du ministre de la Gourvenance locale Daniel Allain. Qu’à cela ne tienne, les deux municipalités reviennent à la charge avec une contre-offre, un regroupement de plus grande ampleur.

Les DSL d’Addington, Eldon, Mann’s Mountain et Flatlands seraient en effet tentés de se joindre à l’initiative. Selon les termes de la réforme, ces DSL doivent être intégrés au nouveau district rural du Restigouche, une perspective plus ou moins intéressante à leurs yeux.

«Pour en avoir parlé avec leur représentant, on sent vraiment une grande ouverture d’esprit et on est persuadé de pouvoir réaliser un regroupement avec eux», souligne le maire d’Atholville, Jean-Guy Levesque.

Avec ces nouveaux DSL, l’entité alternative proposée par les deux municipalités aurait une population de 5543 personnes et une assiette fiscale dépassant les 350 millions $. Le projet dépasserait donc amplement les exigences du ministre pour la composition de nouvelles entités, sans compter le facteur de l’acceptabilité sociale.

Maire de Tide Head, Allan Dickson l’avoue, il aurait préféré que sa municipalité demeure inchangée. Mais comme le statu quo semble impossible, il privilégie le regroupement avec Atholville et les autres DSL limitrophes.

«Notre objectif est de créer une collectivité dynamique et viable qui travaille ensemble. Je crois que nous avons prouvé avec des faits que nous répondons aux critères de base du gouvernement», soutient-il.

À Atholville, l’alternative proposée par le conseil a reçu un fort appui de la population. En début de semaine, la municipalité dévoilait les résultats d’un sondage maison effectué durant la période des Fêtes auprès de sa population. 92% des 601 répondants étaient alors défavorables au regroupement imposé par la province avec Campbellton.

Bien qu’il se fait tard, M. Levesque, croit toujours aux chances de convaincre le ministre Allain. Il note que l’on retrouve plusieurs exemples de regroupements dans le Livre blanc qui ne respectent pas les exigences de base pour la création de nouvelles entités. Plus spécifiquement il a dénombré 35 entités qui ne respectent pas le critère de population, et 21 celui de l’assiette fiscale.

Ce qu’il déplore, c’est l’entêtement à vouloir à tout prix forcer une fusion avec Campbellton alors qu’une alternative «solide» est sur la table.

«Le traitement qu’on nous réserve est inéquitable. Ici même, dans notre région, on n’a pas eu le courage de regrouper Dalhousie avec ses voisines, Balmoral et Eel River Dundee, ni plus à l’ouest Kedgwick et Saint-Quentin. Si on ne regroupe pas les autres, alors pourquoi insister à ce point pour nous? Cette injustice, ce double standard nous dérange au plus haut point», indique-t-il.

Celui-ci précise tenir au dialogue et espère que le ministre Allain acceptera une rencontre, quand bien même celle-ci est virtuelle.

«On a reçu un courriel ce matin et le ministre refuse de venir nous rencontrer. Il nous dit plutôt qu’il viendra en février pour discuter de la transition du projet de regroupement avec Campbellton. Mais nous, nous sommes loin de la transition, on veut dialoguer sur notre projet», soutient-il, affirmant que ni lui ni son homologue de Tide Head ne prendront part aux réunions de transition dans ces conditions.

«On a été créatif, on a modifié notre projet, on l’a bonifié. On veut avoir l’occasion de le présenter», ajoute-t-il.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle