Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a annoncé que la province retournera en phase 2 du plan pour l’hiver en réponse à la COVID-19 ce vendredi 28 janvier à 23 h 59. Initialement, ce changement devait survenir le 1er février.

«Nous devons encore faire preuve de vigilance en limitant nos contacts, en portant un masque dans les lieux publics, en restant à une distance sécuritaire des autres, en nous faisant vacciner et en recevant une dose de rappel», a quand même déclaré le premier ministre, Blaine Higgs.

Les gens devront limiter leurs contacts aux mêmes 10 personnes.

En revanche, les entreprises qui ont dû fermer leurs portes dans le cadre de la phase 3 (spas, gymnases et restaurants, par exemple) pourront fonctionner à 50% de leur capacité et avec des mesures de distanciation physique.

Les élèves rentreront aussi en classe lundi.

«Nous savons que les activités organisées à l’intention des enfants sont importantes pour leur croissance et leur développement, ainsi que pour leur santé physique et mentale», a affirmé la médecin-hygiéniste en chef, Jennifer Russell.

La Santé publique a aussi déterminé que certains sports, la musique et d’autres loisirs peuvent se pratiquer de manière sécuritaire, tant que le port du masque et la distanciation sont en place.

Tous les Néo-Brunswickois pourront reprendre leur activité physique sous certaines conditions à vérifier sur le site internet du gouvernement. Les ligues universitaires et semi-professionnelles peuvent également reprendre leurs activités, mais devant des gradins de spectateurs limités à 50% de leur capacité.

«Grâce à la diminution des interactions sociales, la propagation du virus a été moins agressive que le pire scénario prévu, a expliqué la Dre Russell à propos de la phase 3 annoncée le 14 janvier. Si on n’avait pas agi à ce moment-là, on aurait eu 220 hospitalisations à la fin janvier. Nous nous attendons maintenant à un pic d’environ 150 hospitalisations à la mi-février.»

Le gouvernement et les réseaux de santé pensent avoir les ressources pour gérer cette situation.

«Nous avons aussi vu les restrictions devenir de plus en plus un fardeau pour la société et la santé mentale, a dit M. Higgs. Je pense que c’est important qu’il y ait une récompense pour les gens qui ont suivi les règles et qui se sont fait vacciner. Les gens sont de plus en plus fatigués de la COVID-19 et ça pose un défi pour le respect des règles.»

Dre Russell a annoncé jeudi que 141 personnes étaient hospitalisées en raison de la COVID-19, dont huit aux soins intensifs.

Des 141 personnes hospitalisées, 83 ont été admis pour d’autres raisons que la COVID-19, dont une repose aux soins intensifs.

Trois personnes atteintes de la COVID-19 sont décédées.

Depuis le début de la pandémie au N.-B., 224 personnes atteintes de la COVID-19 ont perdu la vie.

Il est à noter que depuis le 21 janvier, la Santé publique ne fait plus la distinction entre les personnes décédées de la COVID-19 et celles qui sont décédées alors qu’elles étaient atteintes de la COVID-19.

C’est donc dire que depuis cette date, le nombre quotidien de décès peut difficilement être comparé avec celui des jours et des mois précédents, alors qu’à ce moment seuls les décès officiellement dûs à la COVID-19 étaient rendus publics par le gouvernement.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle