Avec deux spectacles en moins de deux semaines dans la région, les drag queens commencent à faire leur niche à Edmundston.

Le premier des deux spectacles aura lieu le 28 mai au Casino Grey Rock. Intitulé «Le Drag Show de Brayonnes avec Amour», il mettra en vedette deux artistes du Madawaska, soit Hailey Frantastic et Kylie Rose, ainsi qu’Amour Love qui est originaire de Perth Andover.

Ce sera la première fois que Cody Desjardins, alias Kylie Rose, et Gabriel Roy, alias Hailey Fantastic, seront la tête d’affiche d’un spectacle de drag.

«Je m’attends à miser sur la diversité et le plaisir. J’avais déjà un mini “background” de drag queen, alors j’ai eu beaucoup de demandes par rapport à un spectacle», a indiqué Kylie Rose.

«Je me souviens, l’an passé, à mon premier spectacle, j’étais sur le “gros nerf” et je me souviens qu’une personne m’avait dit de ne pas me stresser avec la scène parce que le monde est venu pour ça», a ajouté Hailey Fantastic.

Le spectacle offrira un mélange de numéros passant du lip-sync à l’humour.

«Je n’ai pas encore trouvé mon style, mais j’aime bien mettre un peu d’humour au milieu de mes prestations plus sérieuses de drag», a expliqué Hailey Fantastic.

Le second spectacle, «Le Drag Night au Mont», aura lieu au bar l’Avalanche du Centre plein air Mont Farlagne, le 11 juin. Les drag queens de Moncton, Sami Landri, Chiquita Mère, Rose Beef et Sabrina Knox, monteront sur scène.

Antoine Bossé, qui est le fondateur et directeur bénévole du GRIS-Acadie – organisme qui a pour mission de démystifier l’homosexualité, la bisexualité et l’identité de genre – se réjouit de voir deux événements du genre au Madawaska en peu de temps.

Il est persuadé que les deux connaîtront du succès.

Même si l’intérêt est grandissant pour ce type de performance, M. Bossé admet qu’il y a encore du travail à faire afin d’en convaincre certains de la pertinence de ce type de spectacle plus burlesque.

Il avoue qu’un bon nombre de gens éprouvent encore une certaine gêne à l’idée d’assister à un spectacle de drag queen.

«J’ai eu des gens qui m’ont dit qu’ils aimeraient y aller, mais qu’ils ne veulent pas se faire voir là. Ils ont peur que les autres pensent qu’ils sont gais. Il n’y a pas trop de rapport, car il faut le voir comme un “show” ce qui n’a rien à voir avec ton orientation sexuelle.»

L’objectif principal de ce genre d’événement, selon Antoine Bossé, est justement de briser les tabous entourant l’identité de genre.

En solidarité à la communauté LGBTQIA2S+

Dans la même veine, une activité sera organisée grâce à la collaboration de la Ville d’Edmundston, le GRIS-Acadie, l’Université de Moncton campus d’Edmundston, la Première Nation malécite du Madawaska et le Secrétariat à la jeunesse.

Pour une deuxième année consécutive, une traverse piétonnière sera peinte aux couleurs de l’arc-en-ciel.

Les citoyennes et citoyens d’Edmundston sont donc invités le samedi 11 juin, de 10h à 13h, à venir repeindre la traverse piétonnière reliant la Marina Fraser au Stade Bill-Turgeon.

L’événement a pour but de sensibiliser les gens aux réalités de la communauté LGBTQIA2S+.

«L’année passée, ça avait bien été, mais on cherche à organiser un rassemblement un peu plus élaboré. On veut que ce soit familial. On n’avait pas eu le temps l’an dernier, mais cette année, on veut rester dans le coin et faire quelque chose. On va sûrement avoir des drag queens qui vont être là. On va louer du matériel pour que ce soit plus plaisant.»

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle