La Véloroute est fin prête pour une nouvelle saison touristique.

Après deux ans de pandémie, la Véloroute de la Péninsule acadienne est en état de recevoir les touristes de partout dans le pays et même d’ailleurs. Cette période n’a pas été vaine. Elle a permis à l’équipe de poursuivre la construction et l’amélioration du parcours qui n’était pas encore fini avant l’arrivée du virus.

«Maintenant que tout ça est terminé, on voit un grand succès par rapport aux cyclotouristes et même aux gens locaux qui ont adopté le vélo depuis que la Véloroute est là» explique Myriam Beaudin, coordinatrice en marketing et communication pour la Véloroute.

L’année dernière, 70 000 personnes ont utilisé les 610 kilomètres de sentiers (310 sont asphaltés). Des chiffres impressionnants alors que la COVID était encore bien présente.

Cette année, la saison a commencé un peu en retard en raison de la météo, mais l’équipe estime que 90 000 personnes devraient profiter de l’infrastructure qui relie 14 municipalités et plusieurs DSL.

Deux voyages par autocar sont organisés au Québec pour explorer la Véloroute. Un à la fin juin et début juillet – qui affiche complet – un deuxième en septembre. Les cyclistes en profiteront pour visiter les hauts lieux touristiques de la région comme le Village historique acadien et la distillerie Fils du Roy.

À la fin de 2020, l’économiste Maurice Beaudin a rendu publique une étude dans laquelle il estimait entre 5 et 7 millions $ les retombées économiques potentielles de la Véloroute. Il s’était, entre autres, basé sur le succès de la Véloroute des Bleuets, dans la région du Lac-Saint-Jean.

Nouveautés

Parmi les nouveautés cet été, l’ouverture d’un bureau et d’une boutique souvenir de la Véloroute au Pavillon aquatique de Shippagan. Aussi, de nouveaux abris ont été construits tout le long du trajet. Et des services – comme des outils, des toilettes, et de l’eau potable – ont été ajoutés.

Des évènements sont aussi prévus sur le parcours. Le mois de juin était celui du vélo, donc plusieurs activités ont eu lieu un peu partout dans la région. Pour le reste de l’été, des randonnées de groupe auront lieu, dont certaines en collaboration avec des organismes locaux, comme le rendez-vous de la Fierté Acadie Love de Caraquet.

Le principal enjeu reste financier, la Véloroute étant un organisme à but non lucratif, mais Myriam Beaudin assure qu’il n’y a pas de véritable problème à cet égard, tout comme du côté des bénévoles. Tout est en place pour une saison qui s’annonce réussie.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle