La GRC poursuit son enquête sur des infractions de nature sexuelle qui auraient été commises par un ancien enseignant de l’école primaire Champlain, à Moncton, puisque de nouveaux renseignements ont été fournis à la police par des présumées victimes et des témoins.

«Beaucoup de personnes ont communiqué avec nous dans les dernières semaines pour nous transmettre de l’information au sujet d’incidents allégués qui se seraient produits entre 1968 et 2003, a indiqué le sergent Mathieu Roy. D’après l’information qu’on nous a fourni, nous croyons qu’il pourrait y avoir d’autres victimes ou des témoins qui pourraient nous aider dans l’enquête. Nous continuons d’interviewer des personnes et d’amasser de l’information.»

L’enquête a débuté en août 2021, lorsque la GRC a reçu une plainte au sujet d’agressions sexuelles qui auraient été commises par un enseignant à l’école Champlain en 1987 et en 1988. En janvier 2022, un homme alors âgé de 75 ans a été arrêté en lien avec cette affaire.

Le 4 avril, Paul J. Maillet, de Notre-Dame, a été accusé d’incitation à des contacts sexuels, d’agression sexuelle et de grossière indécence. Il a été libéré sous certaines conditions jusqu’à sa comparution en cour, à une date ultérieure. Tous les renseignements qui pourraient permettre d’identifier la présumée victime sont visés par une ordonnance de non‑publication.

On ignore pour l’instant si les méfaits ont été commis à l’intérieur de l’établissement scolaire.

«Si vous avez de l’information qui pourrait aider les enquêteurs, veuillez téléphoner au Service régional de Codiac au 506-857-2400, demande le sergent Roy. Nous tenons à ce que vous sachiez que vous pouvez faire appel à nous et que vous serez traités avec compassion et bienveillance. Nos enquêteurs ont reçu une formation spéciale et ont de l’expérience avec ce type d’enquête. Votre cas sera traité avec discrétion. Vous n’êtes pas seuls. Nous sommes là pour vous appuyer.»

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle