Le taux de chômage s’est maintenu à 4,9% en juillet au Canada, ce qui correspond au creux historique enregistré en juin.

Au Nouveau-Brunswick, il est passé de 6,1% à 7,1%, revenant exactement au même niveau qu’en mai. Il était de 7,0 en avril et de 7,7 en mars. En juillet 2021, dans un contexte de pandémie, il était de 9,2%.

Au cours du dernier mois, parmi toutes les provinces, seule Terre-Neuve-et-Labrador a affiché un taux de chômage supérieur au N.-B. Le gain de 1% est quant à lui le plus important à être survenu au Canada en juillet.

Le nombre de travailleurs a tout de même augmenté au N.-B. au cours du dernier mois, passant de 367 100 à 368 300. Un gain qui n’a toutefois pas fait le poids devant l’importante hausse de 5500 personnes au sein de la population active (les gens qui ont un emploi ou qui s’en cherchent un de façon active).

Par rapport à juin, le nombre d’employés à temps plein a augmenté de 6600 au Nouveau-Brunswick. Le nombre de gens qui ont un boulot à temps partiel a chuté de 5300, alors que les chômeurs ont augmenté de 4300.

À l’échelle du Canada, chez les personnes âgées de 25 à 54 ans, le taux de chômage s’est établi à 4% le mois dernier et il a peu varié par rapport à juin, tant chez les hommes que chez les femmes du principal groupe d’âge actif.

Le taux a aussi peu varié chez les personnes âgées de 55 ans et plus de même que chez les jeunes âgés de 15 à 24 ans.

Selon l’agence fédérale, l’emploi a peu varié en juillet par rapport au mois précédent, ne reculant que de 31 000, mais comparativement à mai, il a fléchi de 74 000, ou de 0,4%.

Le taux de chômage du mois de juillet est passé de 4,9% à 5,7% à l’Île-du-Prince-Édouard. Il a aussi augmenté à Terre-Neuve-et-Labrador, passant de 9,9% à 10,2%. En Nouvelle-Écosse, le taux a reculé de 7% à 5,9%.

Statistique Canada ajoute qu’au Québec, le taux de chômage du mois dernier a été mesuré à 4,1 %.

Par ailleurs, Statistique Canada indique qu’en raison de la hausse du nombre de cas de COVID-19 en juillet au pays, certains employeurs et travailleurs pourraient avoir commencé à réagir en augmentant le nombre d’heures travaillées à domicile. Parmi les personnes qui ont travaillé en juillet, la proportion de personnes ayant travaillé la plupart de leurs heures à domicile a augmenté légèrement de 0,4 point de pourcentage pour atteindre 24,2% (population âgée de 15 à 69 ans, données non désaisonnalisées).

Au pays, le salaire horaire moyen des employés a progressé de 5,2 % (+1,55$ pour atteindre 31,14$) sur 12 mois en juillet, ce qui représente le même taux d’augmentation sur 12 mois (+5,2%; +1,54$) qu’en juin.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle