Un individu qui est activement recherché par la Sûreté du Québec depuis mercredi matin pourrait se trouver dans la région de Campbellton.

Jérôme-Vincent Vaillancourt, âgé de 42 ans, est recherché pour liberté illégale.

L’individu, considéré comme potentiellement dangereux et armé, est un criminel de longue date qui compte de multiples délits à son actif.

Depuis 25 ans, l’individu a été accusé de nombreux vols, de fraude et de conduite dangereuse.

Jérôme-Vincent Vaillancourt aurait profité d’une sortie autorisée du centre de détention où il est détenu pour prendre la clé des champs.

Il a été aperçu, mercredi matin vers 9h30, sur l’avenue du Phare Ouest à Matane à bord d’un véhicule Honda HR-V bleu rapporté volé.

Après une poursuite policière, l’individu a pris la fuite à pied une fois rendu à la hauteur de la municipalité de Saint-Ulric, qui se trouve à environ 160 km au nord de Campbellton.

Hélène St-Pierre, porte-parole de la Sûreté du Québec, n’a pas voulu confirmer l’information selon laquelle Jérôme-Vincent Vaillancourt pourrait se trouver en sol néo-brunswickois.

«Pour des raisons évidentes de sécurité de nos membres, de la population et de l’individu, nous ne pouvons divulguer d’informations relatives à notre position et à l’enquête qui est menée.»

La GRC au Nouveau-Brunswick a toutefois confirmé à l’Acadie Nouvelle avoir reçu des informations à l’effet que l’homme aurait été aperçu en train de traverser le pont J. C. Van Horne durant la nuit de mercredi à jeudi.

Le pont enjambe la rivière Ristigouche entre Campbellton et Pointe-à-la-Croix, au Québec.

«Nos policiers ont la description de l’individu et ont effectué des recherches afin de le retrouver», a confié le sergent André Pépin, porte-parole de la GRC.

Jérôme-Vincent Vaillancourt mesure 6 pi 5 po, a les cheveux châtains et des yeux bleus. De corpulence moyenne, il arbore de nombreux tatouages, soit un tribal sur les deux bras, un soleil sur le thorax côté cœur et une étoile au niveau de la nuque.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle