Nouvelle habitante de la Péninsule acadienne originaire du Québec, Sophie Arbour souhaite avec son entreprise Fit Garage Assault rendre actif les habitants de la région, notamment avec une course à épreuves qu’elle organise.

Sophie Arbour a commencé sa carrière dans le fitness à 16 ans. Sa passion pour la mise en forme est familiale, sa mère étant une marathonienne, la santé et la bonne alimentation étaient des choses courantes chez elle.

«Je dis toujours que je suis née avec une paire de running shoes dans les pieds», dit-elle en riant.

Elle a donc très adopté une conscience envers son corps, sa nutrition et la santé en général.

«Prendre soin de son corps, c’est une nécessité. C’est le véhicule que l’on dispose pour le restant de nos jours. C’est le seul et unique. »

Elle a pris ce sens encore plus au sérieux avec sa vie de famille, notamment avec son fils aîné qui souffre d’un syndrome polymalformatif.

«Je suis entouré d’assez d’éléments pour comprendre que le corps est fragile dans tous les aspects.»

Elle est décidée à faire en sorte que tous ses clients donnent le meilleur d’eux-mêmes et soient en bonne santé.

Spécialisée dans plusieurs types de conditionnement en plus d’une formation de naturopathe et massothérapeute, elle propose des entraînements pour la santé globale avec des exercices de type stricte et intense.

«C’est mon petit côté militaire. J’aime beaucoup la rigueur et les structures dans l’entraînement. J’aime que les gens puissent se dépasser dans la mesure d’eux-mêmes.

Un gros changement de vie

Sophie Arbour est originaire du Québec. Elle a récemment déménagé dans la Péninsule acadienne avec sa famille reconstituée de six personnes.

Si la famille a fait ce grand changement, c’est parce qu’elle était à la recherche de nouveaux horizons pour le futur.

L’élément déclencheur fut cependant la pandémie de COVID-19, au cours de laquelle Sophie Arbour et sa famille ont ressenti la solitude et l’anxiété que beaucoup de gens ont vécu pendant la quarantaine au Québec. C’est lors d’un petit moment de liberté que la famille a pu se rendre en vacances en Acadie et que le clic eu lieu.

«On est littéralement tombé amoureux. Non seulement avec la place, mais aussi avec les gens. Leur sensibilité, leur sincérité et leur proximité nous touchent beaucoup. Les personnes ici donnent un peu l’impression d’être comme un arbre. Les gens sont enracinés, se maintiennent ensemble, se supportent. Je suis tombé en amour avec la philosophie et j’ai trouvé exactement ce que je recherchais dans mon cœur de petite fille: un port d’attache.»

C’est ainsi qu’elle a quitté les bruits de la région de Montréal pour s’installer dans la tranquillité du village de Saint-Léolin, en amenant avec elle son travail et créant son entreprise.

Une entreprise pour la communauté

Avec Fit Garage Assault, Sophie Arbour offre différents types de cours fitness, que ce soit en groupe, privé et très récemment, des activités événementielles. L’entreprise avait déjà créé plusieurs petits événements dans la communauté.

«Quand je fais de l’événementiel, c’est communautaire. On voyait cet aspect encore plus en Acadie, donc on voulait faire en sorte que l’entreprise nouvelle puisse donner à la communauté.»

Ils ont cependant franchi un tout autre cap avec la création de l’Assault Project. Créé par son conjoint et directeur de course, il s’agit d’une sorte de course à obstacles divisée en plusieurs segments en lien avec les entraînements de l’entreprise. Ce genre de course est une première dans la région.

Tout est fait pour que n’importe qui, que ce soit un néophyte ou un vétéran, puisse participer et avoir du plaisir, en plus de profiter de l’entraide des autres participants.

L’idée est que ce soit une activité de groupe.

«On voulait que ça ne ressemble pas forcément à ce que les gens connaissent, on voulait surtout créer un sentiment de coalition, que les gens s’assemblent dans une environnement pas seulement festif, mais où on travaille ensemble, où tout le monde met la main à la tâche.»

Il est très important pour le couple que tout le monde finisse d’une manière ou d’une autre gagnant lors de cette journée.

«Ce qu’on veut, c’est que tout le monde puisse réussir, que tout le monde puisse passer le fil d’arrivée et que tout le monde se sentent dépassé et vainqueur de son défi personnel.»

La course n’est pas une compétition. Le but de ce premier événement est de mettre l’accent sur le rapprochement et l’entraide des participants. Cependant, l’équipe envisage peut-être ajouter un volet compétitif dans les prochaines années.

La course aura lieu le 27 août sur l’avenue du Parc à Saint-Léolin.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle