C’est jour de Fête nationale de l’Acadie ce lundi, non seulement dans les provinces de l’Atlantique, mais aussi en Louisiane, dans le nord-est des Etats-Unis et au Québec.

Depuis 1881, cette célébration du 15 août souligne la persévérance et la vitalité culturelle de la nation acadienne.

L’une des activités les plus en vue de la Fête nationale est le Grand Tintamarre du Festival acadien de Caraquet; quelque 20 000 personnes sont attendues. Cette tradition vise à rappeler bruyamment la présence des Acadiens sur les territoires où ils vivent depuis quelque 400 ans.

Il y aura d’autres tintamarres ailleurs en Acadie, mais les programmations prévoient aussi des activités comme des repas traditionnels, des concerts mettant en vedette des artistes acadiens et des feux d’artifice.

Une grande fête est aussi prévue au lieu historique national de Grand-Pré, en Nouvelle-Écosse.

Le premier ministre Justin Trudeau a rappelé lundi dans un communiqué que les Acadiens se sont toujours démarqués par leur courage, leur résilience et leur persévérance. Il a encouragé tous les Canadiens à en apprendre davantage sur l’histoire, la culture et les contributions du peuple acadien.

Dans un message du Bureau du Conseil exécutif transmis par le service de communications du gouvernement provincial, le premier ministre Blaine Higgs a de son côté affirmé que «la Fête nationale de l’Acadie nous rappelle la vitalité du peuple acadien ainsi que l’histoire riche et célébrée de l’une des cultures fondatrices du Nouveau-Brunswick».

«Grâce à sa résilience face à l’adversité, l’identité acadienne s’épanouit aujourd’hui, comme le démontrent ses traditions, sa culture et sa langue.»

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle