Le soleil, la bonne humeur et les couleurs de l’Acadie étaient au rendez-vous lundi à Petit-Rocher dans le cadre des célébrations de la Fête nationale de l’Acadie.

Des centaines de personnes ont envahi dès le début de l’après-midi la rue Principale qui était fermée à la circulation pour permettre la tenue des festivités.

L’ambiance était à la fête sur le site où les participants, jeunes et moins jeunes, ont semblé apprécier la présence de musiciens qui se sont succédé sur scène durant tout l’après-midi et de kiosques d’artisanat et de jeux gonflables qui se trouvaient aussi sur place.

Par un temps magnifique, Mélanie Beauchamp n’a pas hésité à prendre part aux célébrations dans la rue avec ses trois comparses venues elles aussi de Gatineau, près d’Ottawa.

«Nous avions pensé à tout, à assister à la fête du 15 août, à l’endroit exact où il fallait être, aux costumes… Ça prenait ça pour agrémenter notre girls trip», a raconté avec bonne humeur la touriste québécoise qui poursuivra son périple dans la Péninsule acadienne

«Cette belle fête est un autre signe d’un retour à une vie normale. Les gens sont sortis pour célébrer et pour démontrer leur fierté acadienne», a affirmé pour sa part la mairesse de Petit-Rocher, Rachel Boudreau.

Daniel Ouellette, un résident de la région de Saint-Jean, a lui aussi pris part aux festivités, question d’épauler ses fils qui étaient sur scène avec la formation musicale Moyenne Rig.

«Les gens sont fiers, ça se voit partout dans la rue», a indiqué le Saint-Jeannois d’origine.

Le traditionnel tintamarre s’est mis en branle sur le coup de 18h, alors que de nombreux participants à la fête ont bruyamment défilé sur la rue du Havre, avant se rendre près de l’école Tournesol où les festivités se sont poursuivies jusqu’en fin de soirée.

Trompettes, chaudrons, cloches, tous les objets imaginables pouvant faire du bruit étaient entre les mains des marcheurs.

Pour certains, il s’agissait d’une première expérience du genre.

«Je n’avais encore jamais vécu un tintamarre de toute ma vie… J’étais ici pour avoir du plaisir et faire le party», a affirmé Amy Watson.

La résidente de Petitcodiac, qui était présente à la fête avec quelques proches, arborait d’ailleurs un chandail orné de l’inscription «Premier tintamarre à vie!».

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle