Cette année, le Festival acadien de Caraquet était visiblement déterminé à gâter son public. Et le 15 août aura couronné ses efforts de belle façon avec toute une série de spectacles gratuits, en plein air, incluant ceux de 1755, de Moyenne Rig et de La Virée.

Après deux années de restrictions, gracieuseté pandémie, les festivaliers ont à nouveau répondu présent, à Caraquet, en cette dernière journée de réjouissances.

En après-midi, ils étaient plusieurs milliers à occuper les pelouses du vieux couvent, de l’église et du centre culturel pour assister aux concerts donnés devant le Vieux couvent.

Et la journée fut chargée. En début d’après-midi, Les Fireflies et Gilles St-Cyr ont lancé le bal. Par la suite, la violoniste Jocelyne Bourque appelée à remplacer de Dominique Dupuis, qui a eu un empêchement, est néanmoins parvenue à enfiler des pièces bien rythmées, en compagnie de Kimberly Holmes, de Halifax, et de Nicolas Basque, de Tracadie, alors qu’il n’ont pas eu vingt-quatre heures pour s’y préparer.

Tintamarre: le grand retour

Enfin de retour, le Tintamarre, ce spectacle où le public est roi, a encore une fois réuni une foule importante, qui n’avait rien à envier, côté enthousiasme, aux bonnes années d’antan. Et au sortir de ce bain de bruit savoureusement acadien, les gens n’eurent pas à se plaindre.

Daniel Ananibi, de Bathurst, qui avait déjà vécu un tintamarre à Petit-Rocher, a participé pour la première fois à celui de Caraquet. Il a trouvé l’ambiance particulière, et promet de répéter l’expérience.

Marie Mourant de Caraquet a répondu en riant qu’elle en était à son 38e. Son conjoint, Randy Wynberg, de Moncton, a de son côté vécu cette fête pour la seconde fois, cette fois avec leur fils.

Le Tintamarre terminé, la fête s’est poursuivie sur la musique électrisante de 1755. Les premiers accords ont spontanément conquis les milliers de personnes déjà assemblées sur place. Il était surtout remarquable de voir que le répertoire du célèbre groupe acadien touche encore à toutes les générations.

La scène, installée en pleine rue, entre le centre culturel et le Vieux couvent, accueillait ensuite Moyenne Rig, et en fin de soirée le groupe La Virée.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle