La chef du Parti libéral, Susan Holt, a nommé le député Rob McKee chef de l’Opposition officielle en prévision des jours de séance en octobre.

Les libéraux ont élu leur chef Susan Holt en août. La nouvelle chef n’est pas encore députée, et ne peut donc pas être porte-parole du parti à l’Assemblée législative à Fredericton.

Elle a donc nommé Rob McKee, député de Moncton-Centre, pour occuper ce rôle.

Le chef de l’Opposition officielle entame généralement la période de questions à l’Assemblée législative.

Rob McKee a été critique des finances lors de la dernière session, alors que le poste de chef de l’opposition officielle était occupé par Roger Melanson, alors chef par intérim du parti.

«C’est avec reconnaissance que j’accepte d’exercer ces fonctions et je remercie le caucus de son soutien. Je tiens particulièrement à remercier Roger Melanson pour son solide leadership au cours des deux dernières années.»

En plus d’être chef de l’Opposition officielle, Rob McKee sera porte-parole en matière de santé, un dossier qui risque de provoquer bon nombre de débats à l’Assemblée.

«Notre équipe est solide et chacun a hâte de retourner à l’Assemblée législative dans son nouveau rôle», dit Rob McKee.

Les libéraux ont également publié la liste d’autres députés qui seront porte-parole sur différents dossiers et qui interrogeront les ministres du gouvernement à ces sujets.

Pour n’en nommer que quelques-uns: Robert Gauvin se chargera du développement social, des aînés et des soins de longue durée; Francine Landry sera porte-parole en matière d’éducation et du développement de la petite enfance; Jacques LeBlanc sera critique de la réforme de la gouvernance locale et de la sécurité publique, et René Legacy sera porte-parole en matière de finances.

Le poste de chef adjoint, qui appartenait à Isabelle Thériault lors de la dernière session, n’a pas encore été rempli. Cela sera fait bientôt, selon Ashley Beaudin, directrice des communications de l’Opposition officielle.

La cheffe compte se frayer un chemin vers l’Assemblée

La cheffe du parti, Susan Holt, n’a pas encore fait savoir quand elle compte tenter d’accéder à l’Assemblée législative.

Le député de Bathurst-Est-Nepisiguit-Saint-Isidore, Denis Landry, a proposé de démissionner comme député pour déclencher une élection partielle afin de lui donner une chance de devenir députée.

La cheffe libérale a toutefois fait savoir qu’elle songe aussi à une offre semblable d’un autre député, qu’elle refuse toujours de nommer.

«Je peux vous dire que je serai dans la prochaine élection partielle. Ce n’est pas certain où, mais s’il y a une élection partielle, je serai candidate», a-t-elle affirmé lors d’une entrevue vendredi.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle