Plus de 13 000 foyers sont toujours privés d’électricité au Nouveau-Brunswick au lendemain du passage de la tempête Fiona, qui a causé de lourds dommages dans la région atlantique.

Alors que le soleil est revenu et que les vents se sont calmés, l’heure est au bilan. Les dégâts sont lourds par endroits.

La région de Shediac et Cap-Pelé a été particulièrement affectée. Dimanche, à 16h, 5285 clients d’Énergie NB attendaient d’être rebranchés au réseau dans cette zone. La montée des eaux y a fait des dégâts, notamment au quai de Pointe-du-Chêne, où les installations ont été mises à mal.

Le quai de Pointe-du-Chêne après le passage de la tempête. On peut voir deux réservoir d’essence qui se retrouvent au beau milieu du chemin. – Facebook Bruce Jones

Les régions de Moncton, Kent et Sussex sont également touchées par des pannes de courant.

À Bouctouche, la passerelle de bois de l’Éco-centre Irving, sur la Dune de Bouctouche, a été endommagée.

Photo: Facebook

L’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick et Énergie NB se concentrent sur le rétablissement et l’évaluation des dommages causés par la tempête.

«Il faudra plusieurs jours pour déterminer l’ampleur des dommages, et nous chercherons à déterminer quel type d’aide financière pourrait être nécessaire», a déclaré samedi le premier ministre Blaine Higgs.

Énergie NB compte rétablir le courant pour tous les clients d’ici dimanche soir, à minuit. Dans certaines régions, les efforts de rétablissement sont ralentis puisque de grands arbres et des débris doivent être retirés des lignes électriques de façon sécuritaire avant de pouvoir procéder aux réparations.

Fiona est arrivée avec des vents soufflant à environ 150 km/h lorsqu’elle a touché terre vers 4h, heure locale, samedi, à l’extrémité est de la Nouvelle-Écosse, entre Canso et Guysborough. La violente tempête a coupé l’électricité à plus de 500 000 foyers et entreprises dans les provinces maritimes.

Des rafales de 90 à 120 kilomètres à l’heure ont été signalées au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse, à l’Île-du-Prince-Édouard, aux Îles-de-la-Madeleine et dans le sud-ouest de Terre-Neuve, avec des rafales atteignant 161 km/h sur l’île Beaver, en Nouvelle-Écosse.

L’aéroport international Stanfield d’Halifax a signalé des rafales de 109 km/h à 3h. Une rafale a même atteint 135 km/h dans l’embouchure du port d’Halifax.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle