Le passage de la tempête post-tropicale Fiona au cours de la fin de semaine dernière continue à donner du fil à retordre aux équipes d’Énergie NB.

Mercredi midi, près de 2000 abonnés de la société de la Couronne étaient toujours privés d’électricité.

Pour certains résidents du sud-est du Nouveau-Brunswick, il s’agit d’une cinquième journée à devoir se débrouiller sans électricité.

Les régions de Sackville et de Shediac continuent à être les secteurs les plus durement touchés par ces pannes prolongées.

Peu après midi mercredi, Énergie NB recensait 262 pannes à travers la province et 1884 de ses clients privés de services.

La situation était particulièrement problématique dans la région de Shediac, où 1167 clients étaient touchés par 187 différentes pannes.

Au même moment, dans le secteur de Sackville, 572 usagers d’Énergie NB étaient toujours plongés dans le noir.

Un peu plus d’une centaine d’abonnés des régions de Moncton, de Grande-Digue et de Tabusintac étaient également sans électricité mercredi midi.

Énergie NB a indiqué que la plupart de ces abonnés pourraient retrouver l’électricité mercredi, en fin de soirée.

Certains clients d’Énergie NB à Grande-Digue devront toutefois patienter jusqu’à jeudi soir avant d’être rebranché au réseau électrique

Résidente de Grande-Digue, Janelle LeBlanc est privée d’électricité depuis samedi midi.

Elle garde tout de même le moral et se considère chanceuse dans les circonstances.

«J’ai trouvé refuge chez mes parents, ils habitent près de chez-moi et ont de l’électricité. Ça commence tout de même à être long», a raconté celle qui œuvre au quotidien au Front commun pour la justice sociale du Nouveau-Brunswick.

«Ça frappé fort à Grande-Digue, on ne sait pas trop ce qui se passe, Énergie NB ne nous tient pas informé des raisons des pannes et change constamment l’heure prévue du rétablissement de l’électricité», déplore Mme LeBlanc.

«Nous sommes quand même chanceux, il n’y a pas eu de dégâts à la maison ou d’inondation. Un voisin nous a prêté une génératrice pendant un certain temps et j’ai pu mettre au frais chez mes parents une partie de la nourriture qu’il y avait à la maison».

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle