Le gouvernement provincial a annoncé lundi matin qu’il investira 102,2 millions $ pour construire 380 nouveaux logements sociaux gouvernementaux au cours des quatre prochaines années et rénover immédiatement 110 logements vacants.

Les nouveaux logements seront répartis comme suit: 120 logements à Saint-Jean, à Fredericton et à Moncton (40 logements dans chacune de ces villes), 68 logements dans les régions du Nord et 192 logements «dans les régions où le besoin se fait le plus sentir».

«Les augmentations importantes du coût de la vie, combinées à l’essor du marché de l’habitation, ont contribué à une demande sans précédent pour des logements sociaux, a déclaré la ministre du Développement social, Dorothy Shephard. Cette initiative importante se traduira par la construction des premiers logements appartenant au gouvernement provincial en 38 ans.

Le ministère du Développement social possède et exploite 808 immeubles de logements sociaux dans la province, qui comptent 3800 unités. La plupart de ces logements ont été construits dans les années 1970, l’âge moyen étant de 52 ans.

Selon le gouvernement, la plupart des logements sociaux vacants nécessitent des travaux de réparation et de modernisation. Alors que certaines rénovations peuvent être mineures, d’autres nécessitent des travaux importants, notamment les réparations ou les remplacements de fenêtres, de portes, de revêtements de sol, de salles de bains, d’armoires de cuisine, de comptoirs, d’appareils électroménagers ou de cloisons sèches.

«Il n’y a pas eu de plan majeur de rénovation et de remplacement des logements sociaux depuis des décennies, ce qui a contribué au mauvais état actuel des infrastructures, a affirmé Mme Shephard. Actuellement, environ 15 millions $ par an sont dépensés pour l’entretien et les améliorations dans le cadre du budget ordinaire du ministère. Nous prévoyons maintenant investir une somme supplémentaire de 2,2 millions $ cette année pour faire en sorte que 110 des logements vacants puissent être occupés le plus rapidement possible.»

En raison de l’âge des logements, certains nécessitent également une mise à niveau des systèmes électriques ou de la plomberie.

Toujours selon le gouvernement, plus de 14 500 Néo-Brunswickois – y compris des familles et des personnes âgées – bénéficient de logements sociaux, de logements abordables, de subventions au loyer et d’autres programmes de logement. Chaque année, plus de 1100 ménages sont retirés de la liste d’attente provinciale pour un logement.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle