Le programme des thermopompes gratuites sera élargi pour inclure les familles qui chauffent au mazout, et son budget sera augmenté de 40 millions $.

C’est ce qu’a annoncé le ministre des Ressources naturelles et de l’Énergie, Mike Holland, lors d’une conférence de presse, mercredi, à Fredericton.

Les ménages qui dépendent du mazout, et dont le revenu est inférieur à 70 000$, pourront soumettre une demande comme il en va pour les résidents qui souhaitent dire adieu aux plinthes chauffantes électriques.

Une somme de 20 millions $ sera investie dans le programme existant et un montant identique s’ajoutera encore pour tenir compte de l’élargissement qui vient d’être annoncé.

Ces bonifications semblent imputables à deux facteurs, le premier étant la bonne santé financière de la province, la seconde, la grande popularité du programme.

La présidente et directrice-générale par intérim d’Énergie NB, Lori Clark, qui était présente à la conférence de presse, a annoncé que la société de la Couronne avait déjà reçu 12 000 demandes.

D’ici la fin du mois de mars, le programme devrait permettre à 3000 propriétaires de passer du chauffage à plinthes à la thermopompe, et à 700 autres, qui chauffent au mazout, de faire la même conversion.

Ces chiffres tiennent compte du nombre de compagnies qui participent au programme.

Le ministre Holland a en effet indiqué qu’une trentaine de fournisseurs locaux ont été ajoutés à la liste. Lors de l’annonce initiale, le 28 septembre, une seule entreprise était admissible.

Un programme à long terme?

D’autre part, questionné par l’Acadie Nouvelle, le ministre n’a pas voulu se prononcer sur la durée du programme (si ce n’est qu’on peut parler d’années), ni sur la valeur du budget total.

«Mon équipe travaille très fort avec Énergie NB» a affirmé Mike Holland, en français, avant de préciser dans la langue de Shakespeare que la tâche à accomplir ne pouvait «se faire sur un simple claquement de doigt.»

Plus tôt, cette semaine, le gouvernement fédéral annonçait son propre programme afin d’aider les gens à transiter du chauffage au mazout aux thermopompes, mais celui-ci vise avant tout les familles à faible revenu.

Le ministre Holland a expliqué que tard mardi il était en discussion avec son homologue fédéral pour discuter de différentes options, alors que les deux programmes, qui ont des objectifs comparables, vont être offerts simultanément.

L’extension du Programme éconergétique amélioré coïncide avec les augmentations récentes du prix du mazout.  En avril 2023, les effets de la tarification fédérale sur le carbone et le Règlement sur les combustibles propres ajouteront au fardeau des familles qui dépendent de ce produit pour se chauffer.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle