L’avocat Dustin Caissie n’assure plus la défense de Steven Laurette.

Le représentant de l’accusé a indiqué lundi au juge Éric Sonier qu’il se retirait des dossiers impliquant le client qu’il représentait depuis plusieurs mois au tribunal à Bathurst.

Steven Laurette, de Tetagouche Sud, était de retour en Cour provinciale afin de subir une audience découlant d’une accusation d’avoir omis de se conformer à une ordonnance qui a été déposée contre lui.

Celle-ci lui interdit de se trouver en présence d’une femme âgée de moins de 18 ans, à moins qu’un adulte au fait de l’ordonnance du tribunal en question ne soit présent.

Âgé de 43 ans, Steven Laurette n’a pas pris la parole lors de la brève audience qui s’est déroulée à la fois par visioconférence et par téléphone.

L’avocat de la Couronne, Me Yves Duguay, a profité de l’audience pour demander au tribunal la tenue d’une conférence préparatoire au procès qui doit se tenir le 7 mars.

L’exercice technique, qui est mené afin de permettre au tribunal et aux parties de discuter des questions qui peuvent être résolues plus efficacement avant le début du procès, se tiendra le 3 janvier.

Steven Laurette doit également subir un autre procès qui est prévu en avril 2023 pour des gestes présumés de nature sexuelle. Il fait face à des accusations de contacts sexuels et d’agression sexuelle sur une personne âgée de moins de 16 ans.

Ces deux accusations auxquelles il fait face sont passibles de peine allant d’une année jusqu’à 14 ans d’incarcération.

L’accusé sera représenté dans ce dossier par Me Alex Pate, qui est avocat associé chez Gorham Vandebeek.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle