L’heure de la retraite va bientôt sonner pour Robert et Diane Frenette, un couple de commerçants bien en vue de la région de Petit-Rocher.

Propriétaire des Jardins Robert et Diane qui a pignon sur rue à Petit-Rocher Sud depuis 27 ans, le couple a récemment décidé de mettre en vente son entreprise qui fait figure de véritable institution dans la région.

Avant tout un centre de jardinage, le commerce situé sur la route 134 se démarque par la grande variété de produits alimentaires sur place que l’on peut difficilement trouver ailleurs comme du bison, de la perdrix, du lapin, du foie gras et du faisan.

L’endroit est aussi reconnu pour sa variété de fruits et légumes frais cueillis sur place en saison et sa petite boutique de cadeaux.

Le magasin a aussi la réputation d’attirer les regards des passants avec ses décors extérieurs qui changent au gré des saisons.

Les nombreuses citrouilles et pommes en montre au début de l’automne ont ainsi laissé place aux sapins et aux décorations de Noël au cours des dernières semaines.

«C’est rendu le moment de passer à autre chose et de penser à la retraite, c’est la seule et simple raison», a indiqué Robert Frenette.

Robert Frenette dit souhaiter la poursuite des activités de son magasin une fois qu’il sera vendu. – Acadie Nouvelle : Sébastien Lachance

Le couple dit souhaiter que la personne qui se portera acquéreur de la propriété continuera à mener des activités commerciales semblables, même si toutes les options s’offrent à un éventuel acheteur.

«On pousse fort pour que les activités des Jardins Robert et Diane puissent se poursuivre, on serait même prêt à laisser le nom de notre commerce si l’acheteur souhaite le conserver. À défaut de voir disparaître la boutique, je voudrais au moins que le centre de jardin reste sur place », a ajouté M. Frenette.

«On ne veut surtout pas que les gens pensent que nous allons fermer nos portes demain. Nous allons demeurer ouverts tant qu’il n’y aura pas de vente conclue», a tenu à préciser Diane Frenette.

Outre la boutique, la vente inclut également plusieurs serres qui s’étendent à l’arrière sur 7000 pieds carrés et un immeuble voisin qui compte trois unités d’habitation.

La disparition des Jardins Robert et Diane laisserait un grand vide dans le paysage commercial de la région de Petit-Rocher.

Au cours des deux dernières années, les résidents de Petit-Rocher ont ainsi vu le Bistro Coeur d’Artishow et la cantine Chez Zézètte, deux véritables institutions de l’endroit, disparaître du paysage et de la rue Principale.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle