L’Atelier RADO sera en mesure de composer avec la hausse du coût des aliments lors de sa préparation de paniers de Noël alors qu’il a amassé environ 37 000$ lors de sa guignolée qui a eu lieu le 2 décembre.

La banque alimentaire d’Edmundston a reçu environ 18 000$ en dons au comptoir, près de 5000$ en versement en ligne et près de 14 000$ en dons corporatifs. Cette somme exclut le bureau satellite de R.A.D.O. qui se situe dans le Haut-Madawaska. L’objectif de départ était de récolter 30 000$.

Selon le directeur général de l’organisme à but non lucratif, Yves Sévigny, ce montant, qui surpasse de près de 15 000$ celui qui avait été amassé l’an dernier (plus de 22 000$), permettra aux bénévoles de l’Atelier R.A.D.O. de confectionner des paniers de Noël qui devraient faire le bonheur des familles dans le besoin lors de la période des Fêtes.

«Ça va nous permettre de compléter l’ensemble de ce que l’on voulait faire pour Noël. Dans la journée de vendredi, on a probablement fait
ce que l’on faisait dans presque l’ensemble du mois par le passé.»

Pour le directeur général de la banque alimentaire, la période des Fêtes est toujours propice à la générosité des gens. Cependant, dans le contexte actuel, avec l’inflation qui a affecté beaucoup de monde au cours de la dernière année, il s’est dit surpris de recevoir autant de dons.

«On avait certaines appréhensions, car j’ai discuté avec quelques collègues du côté du Québec et on m’a dit que les guignolées ont très mal fonctionné. On se demandait si on allait vivre la même chose, mais la communauté a très bien répondu. Ça prouve que les gens ont leur région à cœur.»

Le travail réalisé à l’aide des partenaires de la banque alimentaire, comme la radio locale Frontière FM, a aussi contribué à promouvoir la guignolée, estime Yves Sévigny.

Selon M. Sévigny, l’argent récolté devrait permettre de préparer plus de 540 boîtes de nourriture qui seront distribuées aux locaux de R.A.D.O. les 20 et 21 décembre. Cela représente une centaine de boîtes de plus par rapport à l’année dernière.

«Juste le fait de donner, dans une journée, l’ensemble de ce que l’on donne dans un mois, c’est un défi.

Il faut donc avoir en main tout ce qui est nécessaire. C’est un défi, car on ne peut pas se fier sur l’arrivée quotidienne de nouvelles denrées. Il faut tout avoir en main, au début de l’opération.»

Le surplus réalisé par rapport à l’objectif de 30 000$ devrait permettre de compenser l’augmentation du prix des aliments qui seront mis dans les boîtes.

Selon Yves Sévigny, le prix de l’ensemble de la nourriture se trouvant dans les boîtes de Noël en 2022 a connu une hausse de 20% par rapport à 2021.

«Je prends du jambon par exemple. L’année passée, on le payait 8$. Cette année, on va payer 10$. C’est la même chose pour des aliments comme les céréales. Si on doit faire ça pour 540 boîtes, la facture grimpe rapidement.»

Heureusement, le fardeau de la banque alimentaire est allégé par la collaboration de partenaires du monde des affaires. À titre d’exemple, les dindes qui seront distribuées aux familles sont d’ailleurs des dons d’entreprises œuvrant dans le domaine de la volaille au Madawaska.

«L’argent que l’on n’a pas à dépenser pour des dindes, c’est de l’argent que l’on peut mettre ailleurs, pour faire en sorte que l’on offre quelque chose de complet et festif dans les circonstances.»

De la générosité à Grand-Sault

De son côté, la région de Grand-Sault n’est pas en reste. Les organismes des environs ont aussi profité de la générosité des gens le weekend dernier.

La Banque alimentaire régionale de Grand-Sault a réussi à amasser quelque 2000$ à la suite d’une guignolée organisée par la radio communautaire CFAI.

«Ç’a bien été. On a eu des dons en nourriture, que ce soit du poulet, des patates, etc.», a ajouté la directrice générale de la banque alimentaire, Melinda Michaud.

Notons qu’une somme totale d’environ 5000$ a été amassée, mais elle a été divisée entre la banque alimentaire et la Fondation Bob Fife, organisme qui veille à ce que les enfants dans le besoin de la région du Madawaska puissent avoir un repas à l’école.

Selon Melinda Michaud, l’organisme pourrait avoir besoin d’environ 10 000$ pour desservir sa clientèle avec les boîtes de nourriture de Noël. Il devrait en distribuer environ 150 cette année.

Mme Michaud a indiqué que les dons qui continuent d’entrer et leur deuxième guignolée, réalisée en partenariat avec la radio anglophone Bounce Radio 93 (autrefois K93), devraient leur permettre d’atteindre leur objectif. Elle aura lieu vendredi.

«On a des cueillettes de denrées qui se font au sein des entreprises et des écoles. Ça nous aide.»

La banque alimentaire travaille également en collaboration avec le Club Richelieu de Grand-Sault qui a lui aussi organisé sa guignolée annuelle, le 3 décembre.

Selon le trésorier de l’organisme, Bruce Koroscil, le club a récolté plus de 22 000$ lors de cette activité. Avec les dons qui continuent d’être offerts, les Richelieu devraient avoir environ 30 000$ pour aider les gens dans le besoin pendant les Fêtes.

Ces dons serviront à donner des cartes cadeaux provenant de marchés d’alimentation des environs et des jouets pour les enfants. Selon M. Koroscil, au moins 230 familles devraient être desservies.

«On est content, car notre année devrait être similaire à l’année passée. C’était beau de voir que les gens sont aussi généreux qu’avant, même si ç’a été une année plus difficile», a mentionné Bruce Koroscil.

Selon Melinda Michaud, les deux organismes se complètent bien au cours de la période des Fêtes. Alors que la banque alimentaire dessert davantage les personnes âgées ou seules, le Club Richelieu travaille un peu plus auprès des familles avec enfants.

«Pour la période de Noël, ça fonctionne comme ça. On va aussi aider si le Club Richelieu a trop de demandes.»

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle