Le conseil municipal de Tracadie a finalement adopté son budget 2023, et de surcroît… à l’unanimité!

Le budget, adopté jeudi soir, s’élève à 17,8 millions $. Le taux d’imposition des quartiers ruraux, qui faisait depuis plusieurs semaines l’objet d’un âpre débat, a finalement été majoré de 10 cents, ce qui le portera à 1,01$ par 100$ d’évaluation.

À cette somme, il faudra ajouter les services de la GRC (27 cents par 100$ d’évaluation) qui ne sont pas inclus dans le total du taux, contrairement aux autres quartiers.

Dans les secteurs urbains, le taux passera à 1,58$ par 100$ d’évaluation. Il était de 1,51$ en 2022.

L’adoption du budget tient du coup de théâtre. Il y a une semaine, la municipalité était dans une impasse. Le 29 novembre, une précédente ébauche avait été défaite par un vote serré de cinq contre quatre. La pierre d’achoppement? L’augmentation du taux d’imposition des quartiers ruraux, fixée à 16 cents.

La directrice des Finances de Tracadie, Susie Benoît, avait alors rappelé que le temps pressait puisque la municipalité devait communiquer, au plus tard le 9 décembre, ses taux d’imposition à Service NB.

Lundi, le conseil, toujours en quête d’un terrain d’entente, se réunissait à nouveau. La conseillère Réaldine Robichaud, désireuse de trouver un compromis, a proposé de limiter à 10 cents la hausse du taux d’imposition des quartiers ruraux, et suggéré de réduire les dépenses municipales pour contrebalancer la perte des revenus qui s’en suivrait.

Cette proposition fut défaite lorsque Pierre Morais, nouvellement élu, s’est rallié à quatre autres conseillers pour la rejeter. Le maire Denis Losier, ayant à trancher le vote, a ajouté sa voix aux leurs. L’explication? Il fallait d’abord voir ce qui pouvait être retranché du budget avant de réviser les taux d’imposition.

Mercredi, le conseil s’est engagé dans une réunion-fleuve (plus de trois heures) durant laquelle une série de résolutions ont finalement permis de dénouer l’impasse. La directrice des Finances a rappelé qu’un taux d’imposition en hausse de 10 cents, plutôt que de 16 cents, dans les quartiers ruraux, signifierait une perte de 375 000$ pour la municipalité.

Les conseillers ont alors voté le gel de leurs salaires, ainsi que des dons versés annuellement par la municipalité aux organisations communautaires de son territoire. Cinq postes, qui devaient être ajoutés à l’hôtel de ville, ont été réévalués.

Jeudi soir, il n’a fallu que quelques minutes au conseil pour adopter un budget révisé, qui pèse 374 000$ de moins que celui proposé à la réunion du 29 novembre.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle