Le médecin-hygiéniste en chef par intérim avise le public que le bromazolam, une drogue dangereuse, a été détecté dans des échantillons de sang de neuf personnes dont la mort subite fait l’objet d’une enquête. Ce sont les premières indications que cette drogue est consommée au Nouveau-Brunswick.

Dans certains cas, du fentanyl, un opioïde fort, a également été détecté.

«L’arrivée du bromazolam au niveau de l’approvisionnement en drogues illicites au Nouveau-Brunswick est très inquiétante, a affirmé le Dr Yves Léger. C’est particulièrement préoccupant parce que les personnes ne savent pas que leurs drogues illicites en contiennent. Rien n’indique la présence de bromazolam, car il est impossible de le détecter à la vue, par l’odeur ou par le goût. Il n’y a pas de signe révélateur.»

Ces décès ont eu lieu de juillet à novembre. Le Dr Léger a indiqué que les analyses peuvent prendre des mois et qu’il pourrait encore y avoir un risque pour les consommateurs de drogues.

Le bromazolam n’est approuvé à des fins médicales dans aucun pays et sa consommation peut mener à des effets indésirables graves, notamment la mort, surtout s’il est pris avec des opioïdes comme le fentanyl.

Le Dr Léger a indiqué que l’inquiétude est croissante quant aux combinaisons de benzodiazépines, comme le bromazolam, et d’opioïdes, également connus sous le nom de drogue benzodiazépine. La consommation de benzodiazépines et d’opioïdes ensemble augmente le risque de surdose et de mort.

La Santé publique contacte les organismes de première ligne qui travaillent auprès des gens qui consomment des drogues illicites pour leur fournir des renseignements sur les façons de réduire les risques de surdose et de mort.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle