L’Autorité aéroportuaire du nord du Nouveau-Brunswick a tenu mardi après-midi un exercice de préparation aux situations d’urgence à l’aéroport régional de Bathurst.

Une cinquantaine de personnes ont pris part à l’exercice qui s’est déroulé dans le plus grand secret et à l’écart des regards indiscrets.

Invoquant des motifs de sécurité et la nature sensible des opérations lors de situation d’urgence, l’administration aéroportuaire s’est montrée peu loquace quant à la teneur de l’exercice qui a duré environ quatre heures.

La direction de l’aéroport s’est limitée à dire que l’exercice impliquait entre autres une simulation d’écrasement d’avion.

Elle s’est également faite discrète quant à l’origine des participants à l’exercice.

Sur place, l’Acadie Nouvelle a toutefois remarqué la présence de nombreux agents de la GRC, de pompiers de Bathurst et de St. Anne, de membres de l’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick, d’employés de l’aéroport régional de Bathurst et de personnel du RADCOM, la Direction des radiocommunications du ministère des Transports et de l’Infrastructure.

L’Autorité aéroportuaire du nord du Nouveau-Brunswick a tenu mardi après-midi un exercice de préparation aux situations d’urgence à l’Aéroport régional de Bathurst. – Acadie Nouvelle: Sébastien Lachance

«Tout s’est bien déroulé, je suis vraiment fier de la participation de tous les membres des services d’urgence de la région», a indiqué Jamie DeGrace, le directeur de l’aéroport régional de Bathurst.

«La communication était bonne, des notes ont été prises afin d’améliorer des petites choses et d’ajouter de bonnes idées à notre plan d’intervention en situation d’urgence», a ajouté le dirigeant de l’aéroport.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle