L’Association des gens d’affaires immigrants du N.-B. lance un programme pour venir en aide aux entrepreneurs qui veulent s’établir au N.-B. L’Agence de promotion économique du Canada Atlantique a versé 373 600$ à ce projet. Le gouvernement veut ainsi attirer plus d’entrepreneurs issus d’ailleurs.

Mohamed Khirallah, président de l’AGAINB, explique que son association est la première association d’affaires à portée provinciale. La plupart des autres groupes semblables sont de portée municipale, selon lui.

Il explique que le financement fédéral servira d’abord à mener un sondage auprès de la communauté d’affaires immigrante afin d’identifier les besoins et les obstacles auxquels se heurtent les nouveaux arrivants qui veulent créer une entreprise.

Il affirme qu’il a fait face à certains de ces obstacles lui-même, en tant que propriétaire d’une entreprise de torréfaction de café.

Selon lui, il peut être difficile pour un nouvel arrivant au Canada de s’informer de toute la réglementation nécessaire.

«Il y a différents types de règles et de réglementation, c’est comme un océan. Par exemple, si vous êtes en manufacture ou en production et que vous avez besoin d’une pièce d’équipement, et que ce n’est pas certifié, Énergie NB ne va pas connecter le courant», dit-il.

Mohamed Khirallah dit que l’Association vise à fournir de l’information sur ces sujets complexes qui diffèrent selon l’industrie.

Il affirme qu’aider les immigrants à naviguer ces processus peut leur éviter de faire des erreurs qui coûteraient des centaines de milliers de dollars et qui nuiraient à une nouvelle entreprise.

Il explique aussi que plusieurs immigrants sont dans une course contre la montre pour créer leur entreprise dès qu’ils arrivent au Canada.

«Si tu arrives au N.-B. en tant qu’investisseur, tu n’auras pas une résidence permanente, t’auras un permis de travail pour deux ans. En deux ans, il faut avoir une entreprise qui fonctionne, sinon tu perds ton permis de travail et tu dois partir», dit-il.

Il affirme qu’il est bien au courant des problèmes qui se présentent aux nouveaux arrivants, mais qu’il faut faire le sondage pour recueillir des données officielles avant de passer aux prochaines étapes.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle