L’Ordre du bon temps est officiellement rouvert

BOUCTOUCHE – Les résidants de Bouctouche et visiteurs étaient nombreux, hier matin, à souligner la réouverture officielle de l’Ordre du bon temps, qui avait été détruit par les flammes en octobre 2008.

L’ambiance était à la fête. Vers 8h, les deux "chicaneuses" de l’Île-aux-Puces du Pays de la Sagouine accueillaient et invitaient, sur le bord de la route, les passants à venir déjeuner dans ce tout nouveau bâtiment.

À l’intérieur, une filée de gens attendaient pour déguster leur repas du matin. Les tables étaient presque toutes occupées.

Avant la coupe officielle du ruban, un concours de mangeurs de crêpes râpées a eu lieu pour animer la foule. Le conseiller municipal de Bouctouche, Mike LeBlanc; l’animateur de l’émission Breakfast Television, Cyril Lunney; deux personnages du Pays de la Sagouine, Jonas et Joséphine; Jason Ouelette, de CJSE ainsi que le père LeBlanc, qui venait tout juste de manger son déjeuner, ont pris part à la compétition amicale.

Le maire de Bouctouche, Aldéo Saulnier, et le député de la région et ministre d’Entreprises Nouveau-Brunswick, Victor Boudreau, se sont pour leur part contentés de livrer de courts discours pour souhaiter la bienvenue aux gens et remercier ceux qui ont contribué à la renaissance de l’Ordre du bon temps.

Peigne (André Roy) et Noume (Robert Gauvin) ont assuré l’animation matinale avec brio, fidèles à leurs habitudes. C’est finalement Mike LeBlanc qui est reparti avec le titre de champion des mangeurs de crêpes râpées.

Seuls quelques petits changements ont été apportés au nouvel Ordre du bon temps, comparativement à l’édifice original. La responsable du marketing du Pays de la Sagouine, Sylvie Robichaud, a indiqué que des planches de bois ont été ajoutées au plafond de la salle de spectacle, pour améliorer le son et que la régie technique est maintenant située au deuxième étage. Avant, les techniciens du son et de l’éclairage étaient au même niveau que la scène, au fond de la salle.

De l’extérieur, le bâtiment est sensiblement le même. Les planches de bois seront couleur miel pour encore quelques mois, le temps que le gris ne commence à sortir, et l’aménagement paysager était en cours, hier.