Une nouvelle voie pour Musika Mundi, malgré une voix en moins

TRACADIE-SHEILA – La formation musicale Musika Mundi se réinvente, après 10 ans, avec une formation et une orientation musicale renouvelée, pour nouveau spectacle intitulé Folklore et chanson avec Musika Mundi et artistes invités, qui sera présenté pendant tout l’été à partir de samedi soir.

Formé il y a 10 ans, cet ensemble vocal originellement composé du baryton Pierre McGraw, du ténor Gaëtan DesRoches, de l’alto Gail LeBlanc et de la soprano Bernice Sivret, se donnait comme mission d’explorer non seulement la chanson, mais également les autres répertoires dont le folklore, le jazz et la musique populaire, a capella, mais accompagné d’un piano.
Avec le départ d’un des membres, Pierre McGraw, le groupe a presque songé à cesser les opérations. Cette nouvelle situation a plutôt fait en sorte d’amener Musika Mundi à se donner une nouvelle orientation, explique Gaëtan Desroches.
«Quand Pierre nous a annoncé son départ, ça a été comme une remise en question. On a choisi un autre répertoire. Il a fallu faire un renouveau. Après 10 ans, à un moment donné, il faut se renouveler», relate le musicien, qui ajoute que le départ s’est fait à l’amiable et s’explique par de légères divergences en matière d’orientation musicale entre McGraw et le reste de la bande.
Avec sa nouvelle mouture, le son de Musika Mundi se veut plus léger, au dire des membres Gaëtan Desroches et Gail LeBlanc. La présentation musicale est différente, avec l’ajout d’un bassiste et d’un guitariste. Le répertoire l’est également.
Au moyen de ses spectacles, la formation présentera des versions renouvelées des pièces du répertoire acadien anciennes et plus récentes. Aux chansons de Donat Lacroix, Calixte Duguay et 1755, s’ajouteront de vieux chants tel En montant la rivière.
Si les chansons sont vieillottes, l’interprétation ne l’est certainement pas, assure Gaëtan Desroches. «Ça va être l’occasion d’entendre du folklore avec des cures de rajeunissement», précise-t-il, en promettant que les spectateurs en seront fort surpris.
Comme formule, Musika Mundi accueille un artiste différent pour chacune de ses représentations. Calixte Duguay brisera la glace samedi, alors que le groupe accueillera Nancy Breau le samedi suivant (25 juillet). Le 1er août, ce sera au tour de Donat et Émé Lacroix. Le 8 août, le groupe B3 y sera, alors que c’est Angèle Arseneau qui sera l’invitée du dernier spectacle, le 21 août.
Le spectateur devrait s’attendre à des surprises et à de la variété, selon Gaëtan Desroches et Gail LeBlanc. Une partie du répertoire est fixe, alors qu’une autre s’ajuste au répertoire de chaque artiste invité. D’une durée d’une heure trente sans entracte, ils seront tous présentés à 20 h, à la salle Armand-J.-Lavoie de la Polyvalente W. -A.-Losier de Tracadie-Sheila.

En bref… Les billets pour la série de spectacles les Soirées Musika Mundi sont en vente au coût de 20 $ (+ frais de billetterie). On peut se procurer les billets dans le réseau de la Billetterie Accès à (www.billetterieacces.ca) ou 1 800 992-4040… En plus de cette série de spectacles, Musika Mundi sera de la programmation du Festival acadien de Caraquet lors de Belles Soirées avec le spectacle Les Bons Moments de la 5e saison sous la direction artistique de Calixte Duguay, les lundi 10 et mardi 11 août au Centre culturel de Caraquet. Le 14 août, le trio présentera également le concert Fêtons l’Acadie en musique avec l’artiste invitée Édith Butler, à 20 h, à l’église Saint-Jean-Baptiste-Saint-Joseph de Tracadie-Sheila…