Citrouille veut faire un homme de lui: savoureux!

BOUCTOUCHE – Pièce surprenante, Citrouille veut faire un homme de lui revisite l’univers de trois des personnages les plus anciens du Pays de la Sagouine, dans un théâtre sorti des cendres. La première de la toute nouvelle pièce d’Antonine Maillet, mise en scène par Luc LeBlanc, a été bien accueillie par le public.

Le nouveau restaurant l’Ordre du Bon Temps était bondé, mercredi, pour le premier souper-théâtre de la saison. Ce texte riche d’Antonine Maillet, bien construit, met en scène Mariaagélas (Denise Bouchard), Citrouille (Luc LeBlanc) et Michel-Archange (Florian Chiasson); tout cela dans un décor d’après incendie. Il y a même encore un peu de fumée.
«C’était un gros morceau à monter parce qu’il y a beaucoup de textes», a mentionné Luc LeBlanc, en entrevue à l’issue de la première.
Emballée, l’auteure Antonine Maillet qui a assisté à la représentation, a salué chaleureusement le travail des comédiens et du metteur en scène qui a-t-elle souligné, ont bien rendu son texte. Il y avait de la fébrilité dans l’air.
«Je suis très heureuse ce soir même s’il y a eu des petits pépins de ma part, à cause de la nervosité et du texte. J’étais très fière d’être avec Luc LeBlanc et Florian Chiasson, surtout que c’est la première mise en scène de Luc Le Blanc. Nous avons eu un plaisir fou à travailler ensemble», a déclaré Denise Bouchard.
Dans Citrouille veut faire un homme de lui, chaque personnage vit des choses particulières qui changent un peu leur vie. Mariaagélas a décidé de recréer un spectacle-cabaret après l’incendie, tandis que Citrouille se retrouvant sans sa mère (La Sainte), tente de définir sa propre voie. Michel-Archange fera quant à lui, une rencontre plutôt étonnante. Dans cette nouvelle pièce qui explore les rapports entre les personnages, le pauvre Citrouille n’arrive toujours pas à révéler son amour à Mariaagélas, alors que Michel-Archange semble un peu moins sûr de lui-même. Il y a de très belles trouvailles et des répliques savoureuses, des subtilités, quelques scènes prenantes et de beaux jeux d’éclairages. C’est une comédie, mais aussi une pièce touchante et tendre. Moins fondé sur une succession rapide de gags, le spectacle est un peu différent de ce qui a été présenté par le passé au Pays de la Sagouine. Dans la salle, il y a eu des rires, mais aussi des moments où l’on aurait pu entendre une mouche voler, tant les gens étaient attentifs ou intrigués. Le jeu des trois comédiens est impeccable.
«C’est pas seulement le rire pour le rire, il y a une histoire. Nous avons retrouvé le rapport qui existait entre nous et le plaisir de retrouver ce qu’on a perdu et de revoir tout le monde après tout ce qui s’est passé», a commenté Florian Chiasson.
Selon Luc LeBlanc, un spectacle comme celui-là ne peut laisser personne indifférent. Comme toute création, du travail reste à faire afin de donner un peu plus de rythme au spectacle et éviter ainsi quelques longueurs.

En bref… Citrouille veut faire un homme de lui est présent, tous les mercredis jusqu’au 12 août et le dimanche 16 août et le samedi 22 août. La scénographie est d’Alain Tanguay, l’éclairage de Tiny Henri et la régie de Pierre Boudreau. La musique originale a été créée par Mario Robichaud…