Nouvelle galerie d’art à Memramcook

MEMRAMCOOK – Un tout nouveau lieu de diffusion des arts visuels vient d’ouvrir ses portes dans la vallée de Memramcook. La Galerie d’art rouge-gorge, située dans l’ancienne menuiserie de l’Institut, sur le chemin du Parc, a été inaugurée récemment.

Le local, qui était vide depuis un certain temps, renaît grâce à l’idée sortie de la tête du jeune propriétaire de la galerie, Guy Gautreau. Baignant dans le charme dont est empreint le centre du village, la galerie pourrait difficilement être mieux placée.
«Le but est de créer un espace à Memramcook où les artistes visuels peuvent exposer», a expliqué Guy Gautreau, qui veut offrir une place importante aux artistes de la région sur les murs d’exposition. Il compte développer son projet lentement pour ensuite explorer d’autres idées.
Sept artistes visuels sont présentement en montre. Si tout va bien, Guy Gautreau aimerait bien développer l’espace pour en faire un lieu où les gens peuvent venir prendre un café, discuter, peut-être même manger une bouchée.
La philosophie du jeune entrepreneur est hors du commun, puisqu’en cette période difficile économiquement, il a décidé d’aller à contre-courant et se lancer en affaires dans l’un des domaines qui écope le plus rapidement en temps de crise, la culture.
«L’économie ne va pas bien et je n’ai pas de formation ou de connaissances en entrepreunariat. Quand il y a trop de raisons de ne pas faire quelque chose, c’est peut-être le temps de le faire», a-t-il dit.
De dire qu’il se lance en affaires est peut-être une exagération, parce qu’il ne prévoit pas faire de profits cette année, et la commission qu’il va prendre sur la vente des œuvres ne servira qu’à le défrayer des coûts associés à l’opération de la galerie. Ce n’est donc vraiment pas l’appât du gain qui le motive.
Très peu de moyens ont été utilisés pour transformer le local qui accueillait autrefois un studio de danse, en galerie où divers artistes sont en exposition depuis l’ouverture officielle samedi dernier. Deux ans de planification et de travail, beaucoup de nettoyage et moins de 2000 $ ont été suffisants. L’ancienne menuiserie se présente maintenant sous un nouveau jour aux nombreux passants qui se rendent à l’Institut ou au terrain de golf.
Malgré les changements esthétiques comme la restauration, l’affiche de bois de la menuiserie et le rafraîchissement de l’intérieur, Guy Gautreau a voulu garder le cachet des lieux. Lorsque l’enseigne de la galerie sera accrochée, il faudra chercher un peu avant de la trouver, puisqu’elle sera bien petite afin d’éviter de trop bouleverser l’apparence de la façade, qui a été témoin d’une grande partie de l’histoire du village.
La Galerie d’art rouge-gorge est ouverte le samedi de 10 h à 19 h, et l’entrée est libre.