Franc succès pour la Folie des arts de Bouctouche

BOUCTOUCHE – La huitième édition de la Folie des arts de Bouctouche a été un franc succès selon les organisateurs de l’événement. Les touristes et la température clémente de la fin de semaine ont certainement permis le bon déroulement des activités.

Vingt-quatre artistes ont pris part à la Folie des arts de Bouctouche qui a eu lieu samedi et dimanche. Selon la coordinatrice de la Société culturelle Kent-sud, Diane Provencher, les attentes des organisateurs ont été remplies.
«Ce fut un très beau festival avec de la très belle température, vraiment nous avons été chanceux. Les ateliers ont été un vrai succès et les gens ont très bien participé, la preuve est qu’ils étaient complets. Nous sommes très fiers du résultat», a-t-elle soutenu.
Mis à part la participation de Dame nature, la réussite du festival est aussi attribuable à la présence des touristes dans la région. Sur plus de 4000 personnes qui ont pris part aux différentes activités, plusieurs achats ont été faits par des visiteurs.
«Nous savons qu’il y a moins de touristes cette année, mais beaucoup de gens qui achetaient étaient de passage dans la région, ce qui a contribué à notre succès. Le samedi a été notre grosse journée, ça n’a pas arrêté du tout. Cétait un peu plus calme le dimanche, mais il y avait un roulement constant. De plus, certains artistes ont fait de très belles ventes et il s’agissait aussi d’une vitrine pour eux. Certains artistes sont aussi repartis avec des commandes, ce qui est vraiment bien», a poursuivi Diane Provencher.
Parmi les nouveautés ajoutées à la programmation, on retrouve l’atelier de littérature animé par Anna Girouard, samedi après-midi. Les participants étaient invités à se pencher sur le thème de la mer afin de produire un petit livret dans lequel ils ont écrit et dessiné ce que l’image évoquait pour eux.
La Folie des arts de Bouctouche est un événement qui fait la promotion des arts et des artistes de la région, mais pour continuer à exister, Diane Provencher estime que la relève doit se faire sentir sans quoi le futur du festival est bien incertain.
«On donne une qualité à nos artistes, ils sont bien accueillis ici, mais avec les années à venir, il nous faut de la relève pour continuer les activités. S’il n’y a pas de relève, on ne sait pas encore ce qui va se passer l’année prochaine», a-t-elle déploré, en soulignant toutefois qu’il y avait beaucoup d’idées en cours pour la prochaine édition de la Folie des arts. Elle souhaite simplement que de nouveaux visages s’ajoutent au comité organisateur afin de les mettre sur pied.