L’Acadie des terres et forêts en fête! tire à sa fin

SAINT-JACQUES – La huitième saison du spectacle estival de L’Acadie des terres et forêts en fête! prendra fin dimanche. Il ne reste plus que trois représentations. Les organisateurs s’attendent à un autre mouvement de foule important étant donné que le Congrès mondial acadien (CMA) dans la Péninsule s’amorce au même moment.

L’Acadie NOUVELLE

Cette saison, le spectacle n’aura pris l’affiche que durant quatre semaines au lieu de cinq et même six comme par le passé.
Ses organisateurs croient que des gens qui seront en route vers la Péninsule acadienne y feront un arrêt.
Selon le concepteur du spectacle, Étienne Deschênes, les trois premières semaines de représentations ont battu tous les records d’assistance pour la même période des sept années précédentes.
L’un des membres de la troupe de jeunes chanteurs, danseurs et acteurs, Frédérique Cyr-Deschênes, a pris part cet hiver à l’émission La cour des grands, animée par Gregory Charles.
Quelques jeunes talents de cette émission ont été intégrés à l’équipe de L’Acadie des terres et forêts en fête!, pendant que d’autres ont assuré la première partie du spectacle.
Cette semaine, cette tâche revient à Marco Bocchichio, surnommé le petit Italien à la voix d’or. Il sera accompagné sur scène de Marie-Pier Allard, une jeune prodige du piano.
Selon le président du Comité de promotion de L’Acadie des terres et forêts, Hugues Chiasson, la qualité du spectacle est indéniable.
«Les jeunes ont joué devant des salles combles presque chaque soir; en fait, 12 représentations sur 15. Nous sommes emballés de la réponse du public local et de l’extérieur. Les membres de la troupe débordent encore d’énergie», a-t-il mentionné.
Le spectacle se déroule à l’agora du parc provincial les Jardins de la République, à Saint-Jacques, qui peut accueillir jusqu’à 250 personnes. Il relate l’histoire du Madawaska et de l’Acadie en sketches et chansons. Cette année, une plus grande place a été accordée dans les textes aux régions du Témiscouata et du nord du Maine. L’âge moyen des membres de la troupe est de 12 ans.