Radio Radio et l’OJNB: une fusion audacieuse

MONCTON – Rarement a-t-on vu un orchestre symphonique jouer du hip-hop. Radio Radio vivra une première expérience sur scène avec l’Orchestre des Jeunes du Nouveau-Brunswick, le 18 février.

À première vue, les deux styles musicaux peuvent sembler très éloignés l’un de l’autre. Radio Radio n’a jamais rien fait de tel.

Les membres du groupe sont très emballés par le projet visant avant tout à célébrer la musique.

Le concert intitulé Radio Radio Orchestre Orchestra mettra en valeur à la fois le nouveau répertoire de l’Orchestre des Jeunes du N.-B. (OJNB) et la musique rap, funk et pop teinté d’électro de Radio Radio.

Il s’agira certainement d’une prestation musicale audacieuse. Le groupe de hip-hop acadien sera accompagné par l’ensemble de l’orchestre, soit une quarantaine d’instruments.

«Je pense que ça peut apporter plus d’émotions à la musique parce que souvent, avec Radio Radio, on voit la danse, la fête, que ça parle de jacuzzi et chiac, mais derrière cette joie de vivre, il y a une musique qui touche, des notes et des mélodies. Je pense que ça va faire ressortir cet aspect-là», a déclaré Gabriel Malenfant, du groupe Radio Radio, lorsqu’il a été joint mercredi à Montréal.

Radio Radio, qui vient de terminer une grande tournée avec son plus récent album, Belmundo Regal, prévoit interpréter plusieurs pièces de son spectacle et une nouvelle chanson. Ils ont envoyé les partitions à l’orchestre afin qu’il prépare les versions orchestrales.

Au cours des dernières années, Radio Radio s’est entouré de musiciens, mais jamais d’un orchestre au complet. Gabriel Malenfant considère que pour un orchestre symphonique, l’OJNB «swingue pas mal».

À son avis, si l’ensemble s’est illustré à Vienne, c’est certainement à cause de cette énergie qu’il dégage. «Ils sont comme du feu», a lancé le rapeur qui compare le concert qui s’en vient à une histoire interprétée par de bons acteurs.

«Voir son œuvre incarnée par de nombreux musiciens, c’est quasiment comme si on conte une histoire et que tout à coup, il y a des acteurs qui viennent interpréter l’histoire qu’on a inventée. C’est un peu surréel», a exprimé Gabriel Malenfant.

Celui-ci a précisé que le groupe n’avait pas hésité une seconde à accepter l’invitation de l’orchestre. Ce concert, qui sera présenté au Centre de célébration Wesleyan, constitue une activité de financement importante pour l’orchestre dirigé par Antonio Delgado.

«C’est vraiment un beau projet afin d’amasser des fonds pour l’organisme qui permet à beaucoup de jeunes de se dédier entièrement à la musique», a mentionné Gabriel Malenfant.

Radio Radio, qui termine la production d’un nouvel album dont la parution est prévue en avril, est composé d’Alexandre Bilodeau, de Jacques Doucet et de Gabriel Malenfant.

Le président de l’OJNB, Ken MacLeod, est ravi que la formation acadienne ait accepté son invitation.

«Radio Radio crée de la musique qui célèbre la vie, donc j’ai très hâte de constater la fusion de leur son avec le nôtre», a affirmé M. MacLeod.

Le concert est présenté le 18 février à 19 h. Ce sera la première prestation de l’OJNB depuis qu’il a remporté le premier prix au concours musical Summa Cum Laude International Youth music Festival and Competition, à Vienne, en Autriche, l’été dernier.