Love Guns veut rendre un ultime hommage à Kiss

MONCTON – Figurant sur une liste restreinte de 20 finalistes de partout à travers le monde, une formation de Moncton, Love Guns, tente de décrocher le trophée du meilleur groupe hommage à Kiss.

Danny Bourgeois, Stephen LeBlanc, Mike Bourgeois et Danny Roy ont fondé il y a quatre ans le groupe Love Guns. Tout a commencé à une fête d’Halloween où les quatre amis musiciens ont décidé de se costumer en Kiss. Depuis leur premier spectacle à Moncton, la formation a évolué et peaufiné ses prestations.

«Ce n’est pas juste une question de jouer. On met les costumes et les maquillages. Avant un show, nous mettons trois heures à nous préparer. Il y a aussi plusieurs heures de pratique avant le show. Nous avons beaucoup étudié ce que fait Kiss, afin d’avoir les mouvements et les caractéristiques de chaque membre», a déclaré en entrevue Danny Bourgeois, qui personnifie le chanteur et guitariste du groupe, Paul Stanley.

Ce concours a été organisé par l’entourage même de Kiss. C’est le guitariste Tommy Thayer qui choisira le groupe gagnant. Des milliers de formations qui ont envoyé leur dossier, 20 d’entre elles ont été retenues comme finalistes. Les gens ont pu voter sur le site web, du 16 au 18 janvier. C’est aujourd’hui (mercredi), à midi, que les organisateurs dévoileront les quatre groupes qui se rendront en finale le 29 janvier à Los Angeles. Puis, le grand gagnant se produira lors de l’ouverture d’un nouveau terrain de golf à Las Vegas en mars, en plus de recevoir quelques prix. Des groupes de partout dans le monde figurent parmi les 20 finalistes.

«C’est pas mal cool qu’un petit groupe de par ici se trouve dans le top 20, surtout que c’est le groupe Kiss qui organise la compétition. Il y a des groupes du Brésil, d’Argentine, des États-Unis, d’Australie, de partout à travers le monde», a poursuivi Danny Bourgeois, qu’on a pu voir, entre autres, avec Melanie Morgan à l’émission Cover Me Canada.

Le groupe Love Guns donne de quatre à cinq spectacles par année.

«Nous avons toujours voulu que nos spectacles soient aussi gros que Kiss, au niveau de la production. On aime mieux faire cinq spectacles par année, mais ces cinq-là, ce sont des gros spectacles de 1000 à 2000 personnes, avec un gros système pour le son et l’éclairage. On joue les classiques et les succès», a indiqué Danny Bourgeois.

Danny Bourgeois souligne que le groupe Kiss a eu un grand impact sur les musiciens.

«Nous avons grandi avec Kiss. C’est une des raisons pour lesquelles nous sommes entrés dans la musique. Nous avons toujours aimé ce groupe-là», a ajouté Danny Bourgeois, qui estime que sa formation a de bonnes chances d’atteindre la grande finale.