Le groupe Arseneault perpétue un héritage musical

DIEPPE – Formé depuis plus d’un an, le groupe Arseneault, qui prépare un premier album, perpétue l’héritage musical de la famille.

Plusieurs se souviendront de la célèbre Famille Arseneault, qui regroupait une dizaine de musiciens de plusieurs générations. Après 10 années d’existence, cette formation de Dieppe a cessé ses activités en décembre 2009. Quelques mois plus tard, l’appel de la musique s’est fait entendre.

«On ne pouvait pas croire que c’était fini. Ça nous manquait. Deux mois plus tard, j’ai appelé mon frère Gérald, et je lui ai dit, ça prend de
la musique», a raconté Linda Arseneault, qui chante, danse et joue du piano.

Six membres de l’ancienne formation, ainsi qu’un nouveau musicien, leur cousin Michael «Freedo» Frigault, ont décidé de s’unir de nouveau afin de fonder le groupe Arseneault. Ce sont encore des membres d’une même famille, âgés de 15 à 59 ans.

«Quand on pratique dans le garage chez nous, on oublie l’affaire de l’âge», a souligné Linda Arsneault.

Pour diriger l’organisation du groupe, elle est aidée de son neveu Martin Goguen, qui est en train de prendre la relève. «C’est lui la force du groupe maintenant», a-t-elle soutenu.

Le batteur et multi-instrumentiste âgé de 20 ans, qui a commencé à jouer avec la Famille Arseneault à l’âge de 8 ans, confie que la musique traditionnelle acadienne fait partie de sa vie.

Linda Arseneault et Martin Goguen ne peuvent pas s’imaginer jouer de la musique dans un autre groupe. Ils s’entendent tellement bien sur le plan musical.

«On a grandi avec cette musique-là. Nous sommes tous sur la même page et nous avons les mêmes intérêts», a indiqué Martin Goguen.

En changeant le nom à simplement Arseneault, les membres ont voulu un peu moderniser la formation, sans toutefois oublier leurs racines et leurs couleurs. C’est de la musique traditionnelle teintée de diverses influences, avec un goût de modernité. Depuis 2010, ils ont donné quelques spectacles, dont un sur la même scène que Zachary Richard au Festicadie, à Bécancour, au Québec.

Ils ont lancé un extrait pour les radios, Un p’tit oup, qui fera partie de leur premier disque. Un vidéoclip de la chanson a été réalisé par Martin Goguen, qui a fondé avec son frère la compagnie de production vidéo Botsford Productions.

Les membres d’Arseneault travaillent à l’enregistrement d’un premier album au studio de George Belliveau. Quatorze compositions originales figureront sur ce disque. Principale compositrice du groupe, Linda Arseneault est appuyée d’autres membres de la formation, comme Martin Goguen qui a écrit une chanson inspirée de l’histoire de sa famille. Leur premier album, qui devrait paraître en mai 2012, s’intitulera Riguedigue, un ancien mot signifiant musique. Martin Goguen ajoute que l’un des grands objectifs du groupe est de percer sur la scène internationale. Il aimerait se produire à la fois en Atlantique, en France et en Louisiane.