Une complicité musicale unique

MONCTON – Après avoir enregistré une première chanson témoignant de leur belle complicité musicale, Marie-Philippe Bergeron et Cédric Vieno poursuivent leur route commune en créant un spectacle intitulé Un barbu et une bavarde.

Ces deux auteurs-compositeurs-interprètes de la région Chaleur se sont trouvé plein d’affinités artistiques au cours des deux dernières années. Ils ont participé à plusieurs événements et projets communs, tels que Les rencontres qui chantent à Petite-Vallée, le Festival international de la chanson de Granby, les Rencontres d’Astaffort et le Festival acadien. Ils ont été invités à collaborer à des textes et des musiques. Joint cette semaine à Sainte-Adèle, dans les Laurentides, au nord de Montréal, où ils travaillent à la création de leur premier spectacle, Cédric Vieno explique que cette aventure musicale à deux a commencé aux Rencontres d’Astaffort, en France, cet été. Les formateurs leur ont demandé d’écrire une chanson ensemble.

«Ça s’est super bien passé et nous sommes sortis de là avec la chanson La traversée. À partir de ce moment-là, chaque fois qu’on se voyait on a voulu écrire des chansons ensemble», a déclaré l’auteur-compositeur-interprète de Robertville.

Tout juste lancée sur les radios, La traversée raconte l’histoire d’un voyageur, sur une musique aérienne. Plusieurs lieux y sont nommés et les deux auteurs-compositeurs se sont donné comme consigne de finir chaque phrase avec la première syllabe de la phrase suivante. Les deux voix se marient merveilleusement bien.

Marie-Philippe Bergeron et Cédric Vieno présenteront leur premier spectacle vendredi, à Val-David, dans les Laurentides, puis au Studio-Théâtre de la Place des Arts, à Montréal, dans le cadre des Week-ends de la chanson Quebecor, samedi. Ils ont donc décidé de s’installer à Sainte-Adèle pour la semaine afin de préparer cette première.

«Il y aura peut-être d’autres représentations cet été, mais il n’y a rien de confirmé», a indiqué Cédric Vieno.

Ayant des parcours musicaux similaires, les deux auteurs-compositeurs ont un peu la même façon de travailler, souligne Cédric Vieno. Ils se complètent aussi très bien. C’est souvent la musique qui les guide dans leurs compositions.

En spectacle, ils revisiteront des chansons de leurs répertoires respectifs et quelques compositions communes.

«Nous pigeons dans nos répertoires respectifs et nous les montons à deux voix. Nous nous sommes aperçus que nos voix collent vraiment bien ensemble», a indiqué Cédric Vieno, précisant que les deux artistes recherchent cette même petite étincelle qui fera en sorte que ce sera une bonne chanson.

Marie-Philippe Bergeron souligne que leur approche à la chanson se ressemble beaucoup. Tous les deux portent une attention particulière aux textes.

«Ça faisait un bout de temps que je pensais à faire des collaborations afin d’explorer de nouvelles choses et de revisiter des chansons. Plus nous avons la chance de participer à différents projets, plus je trouve ça le fun», a exprimé l’auteure-compositrice-interprète de Petit-Rocher, ajoutant que le titre du spectacle – Un barbu et une bavarde – les représente très bien.