Un documentaire de Phil Comeau primé à Montréal

DIEPPE – Le nouveau documentaire de Phil Comeau, Frédéric Back: grandeur nature, a été primé au 30e Festival international du film sur l’art, à Montréal. Un honneur qui a ému profondément le réalisateur acadien.

Ce film, qui relate le parcours de l’artiste et écologiste Frédéric Back, considéré comme l’un des plus grands cinéastes d’animation, a été couronné du prix du public ARTV, accompagné d’une bourse de
10 000 $. En apprenant la nouvelle, lundi, Phil Comeau s’est dit très touché. C’est le meilleur prix à recevoir parce qu’il signifie que le film a rejoint les gens, a-t-il lancé. 

«Ça me fait chaud au cœur, c’est incroyable. On fait des films pour qu’ils soient vus et si le public aime le film, c’est garanti qu’il sera vu. Ça fait juste 20 minutes que je le sais et la première personne que j’ai appelée c’est Frédéric Back, bien sûr. Il était très ému, content, et il m’a dit: «Je vais commencer à pouvoir dormir à nouveau»», a déclaré Phil Comeau, qui avait envie de danser tellement il était heureux.

Après avoir réalisé 52 courts ou moyens métrages documentaires, Frédéric Back: grandeur nature est son premier long métrage documentaire. 

«Ça me touche énormément de gagner un prix pour mon premier long métrage documentaire parce que ça ouvre tellement de portes», a poursuivi Phil Comeau, qui a réalisé ce film avec la maison de production Phare-Est Média, à Moncton.

La productrice Cécile Chevrier, aussi très fière de cette récompense, espère pouvoir réussir à diffuser le film en salle et dans de nombreux festivals.

Le Festival international du film sur l’art, qui a présenté 232 productions issues de 27 pays du 15 au 25 mars, a remis 13 prix. Le documentaire de Phil Comeau a fait salle comble lors des trois projections. Bien qu’il n’était pas en compétition officielle parce qu’il a été terminé trop tard, le film était admissible au prix du public.

«Même si nous ne pouvions pas faire la compétition officielle, nous voulions absolument le présenter. C’était très important pour moi qu’il ait sa première mondiale à Montréal, qui est la ville de Frédéric Back», a expliqué Phil Comeau, qui confie avoir reçu une grande vague d’amour pour cette oeuvre lors des projections. 

Phil Comeau est particulièrement fier de ce prix puisque le documentaire porte un message puissant. 

«Dans le film, il y a tout le message écologique de Frédéric Back, qui est très fort. Le personnage (aujourd’hui âgé de 87 ans) est charmant, c’est un humaniste, un écologiste, et il a une philosophie sur la vie que l’on rencontre rarement dans la vie.»

Les critiques ont été élogieuses, qualifiant le film de Phil Comeau de riche et habilement réalisé, à la hauteur du personnage, et voué à une carrière internationale. Phil Comeau se considère comme chanceux que Frédéric Back ait accepté de lui faire confiance. «Une confiance que je n’oublierai jamais», a ajouté le cinéaste qui a reçu 32 prix pour ses films depuis le début de sa carrière. Son premier long métrage de fiction, Le Secret de Jérôme, a été récompensé d’une quinzaine de prix.