Angry Candy séduit le public canadien

CAMPBELLTON – Le groupe néo-brunswickois Angry Candy s’est taillé, lundi soir, une place pour la finale de Canada’s Got Talent, émission diffusée d’un océan à l’autre sur les ondes de City TV.

Décidément, le Restigouche connaît une année faste au niveau des arts de la scène. Après la victoire de Jean-Marc Couture à Star Académie, voilà que l’une de ses consœurs de Campbellton, Izabelle Ouellet et son groupe, Angry Candy, s’illustrent également au chapitre national.

Les chances que vous ayez déjà vu Angry Candy en concert sont plutôt bonnes. Depuis six ans, le groupe joue régulièrement dans les bars, festivals et mariages aux quatre coins de la province.

Parmi ses membres, on retrouve notamment Izabelle Ouellet, la chanteuse du groupe. Originaire de Campbellton, elle roule sa bosse dans le domaine de la musique depuis plusieurs années déjà. Au lendemain du grand verdict, la jeune dame de 27 ans était encore transportée par une multitude d’émotions.

«Je suis très contente, fatiguée, mais aussi très excitée. Ce qui nous arrive est complètement fou», confie-t-elle.

«Il y a quelques mois à peine, on auditionnait pour l’émission Canada’s Got Talent à Halifax. On a décidé de participer tout bonnement comme ça, car après tout, on n’avait rien à perdre et tout à gagner en essayant. Et la réponse a été super. On a eu une ovation des juges et de la foule. Finalement, on a passé au travers de la première élimination et on a mérité une place pour les demi-finales», raconte la chanteuse, qui doit se féliciter d’avoir fait ce pari.

Dimanche, le groupe avait la chance de devenir l’un des 12 finalistes de l’émission. Le fonctionnement est simple, le public décide d’abord d’un candidat et par la suite les juges d’un second.

«Dans notre cas, on n’a pas eu à nous rendre jusqu’aux juges, nous avons été sauvés par le public. C’est très gratifiant d’être choisi de la sorte, car c’est là qu’on voit vraiment à quel point on est appuyé dans notre démarche, à quel point ce que l’on fait est apprécié», dit-elle.

Angry Candy a remporté son laissez-passer pour la finale en interprétant la pièce Alone, du groupe Heart. Les juges ont été quelque peu critiques à l’endroit de la performance, mais aucun d’entre eux n’a toutefois osé actionner le fameux «buzzer» lors de la prestation.

Débordante d’énergie sur scène et possédant une voix très puissante, Izabelle n’en est pas à sa première tentative à l’intérieur d’un concours télévisé. Elle avait auparavant tenté sa chance en solo à différents concours, dont Canadian Idol.

«Cette fois, c’est vraiment différent, car ce n’est pas seulement de la chanson. Tu peux concurrencer contre n’importe qui… un magicien, des danseurs, des acrobates, etc. C’est aussi très différent pour moi cette fois, car c’est beaucoup moins stressant de monter sur une scène avec un groupe que seule. Là, la pression est divisée avec les autres membres du groupe», souligne-t-elle.

La grande finale de Canada’s Got Talent aura lieu le 13 mai. S’il l’emporte, Angry Candy mettra la main sur une cagnotte de 100 000 $ ainsi que divers autres prix. Mais au-delà de l’argent, le groupe sort déjà gagnant de cette nouvelle notoriété acquise partout au pays.

«C’est une visibilité incroyable pour nous, et c’est ça que l’on voulait dès le départ: se faire connaître. Et je crois qu’on a réussi», poursuit la jeune artiste.

Fiers de leurs racines francophones

Lors du passage précédent à l’émission, Izabelle Ouellet a pris soin d’adresser quelques mots à ses admirateurs francophones.

«On joue surtout de la musique anglophone, mais on est quatre francophones sur cinq dans le groupe. On est très fiers de nos racines et on tenait à saluer nos fans francophones du Nouveau-Brunswick», dit-elle.

Angry Candy, c’est Izabelle Ouellet à la voix, Jason Arsenault à la batterie, Steve DeYoung à la guitare, Chris Boulay à la basse et Kim Dang-Robichaud au piano.

Voici la prestation du groupe, dimanche, dans le cadre de l’émission Canada Got Talent: