Deux chevaux de bataille pour l’AAAPNB

BOUCTOUCHE – La révision de la politique culturelle provinciale et la reconnaissance de la profession d’artiste seront au cœur des discussions de l’Association acadienne des artistes professionnels du Nouveau-Brunswick (AAAPNB) lors de son assemblée générale annuelle, en fin de semaine, à Bouctouche.

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, David Alward, assistera à une partie de l’assemblée samedi afin d’échanger avec les artistes au sujet de ces deux dossiers. La directrice générale de l’AAAPNB, Carmen Gibbs, espère que le premier ministre affirmera haut et fort son engagement envers les artistes et qu’il est prêt à les accompagner dans la poursuite de ces deux dossiers importants.

«Nous souhaitons qu’il confirme des engagements, son intérêt et que le gouvernement sera un partenaire clé dans ces dossiers et dans la mise en œuvre de la stratégie globale pour l’intégration des arts et de la culture dans la société acadienne», a déclaré Carmen Gibbs en entrevue jeudi.

Elle précise qu’il s’agit de deux éléments clés de la prochaine année, en plus de l’élaboration d’une stratégie de développement des entreprises et des industries culturelles. «Notre préoccupation est d’avoir suffisamment de temps pour bien faire les choses. On ne veut pas que les choses soient précipitées. Si on n’arrime pas les travaux de la révision avec l’ensemble des travaux qui se sont faits dans la stratégie globale, on rate une occasion en or», a poursuivi Mme Gibbs.

Le comité du premier ministre sur le statut de l’artiste tant attendu n’a toujours pas été mis sur pied. L’AAAPNB souhaite que ce processus se fasse de façon autonome, indépendamment de la révision de la politique culturelle en cours. Cet outil contribuera à mieux reconnaître la profession d’artiste au même titre que toutes les autres professions libérales. L’association souhaite réunir des artistes experts et des intervenants qui peuvent leur présenter des modèles de législation.

De 70 à 80 personnes d’un peu partout dans la province sont attendues à l’AGA de l’AAAPNB, qui propose un «voyage dans les arts et la culture». Une table ronde qui fera le pont entre le passé et l’avenir réunissant les conférenciers Jeanne Farrah, ancienne directrice générale de l’association, le producteur et musicien Jac Gautreau ainsi que la comédienne et travailleuse culturelle Marie-Pierre Valay-Nadeau sera présentée samedi.

«Par après, nous aurons une discussion avec les artistes à propos des dossiers et des priorités qu’on devrait porter et avec qui», a indiqué Carmen Gibbs.

L’AAAPNB procédera également au lancement du guide Faire du cinéma à l’école, de concert avec la Fédération des jeunes francophones du Nouveau-Brunswick, samedi, à 16 h 30. Ce guide, réalisé dans le cadre du projet Art sur roues, volet cinéma-vidéo, s’adresse aux enseignants et aux élèves et sera distribué dans les écoles acadiennes de la province.

«Dorénavant, on essaie de laisser un legs qui sert à la fois aux écoles, aux enseignants et aux élèves quand ils veulent produire une œuvre artistique», a ajouté Carmen Gibbs.

L’AGA, qui se poursuit jusqu’à dimanche, a lieu au Centre multifonctionnel James-K.-Irving à Bouc­touche. Les activités de vendredi se dérouleront toutefois au Centre culturel Kent-Sud.