Le Festival Parlures d’icitte s’en vient à grands pas

MEMRAMCOOK – Le 4e Festival Parlures d’icitte arrive à grands pas. Du 4 au 7 octobre, les gens de la Vallée de Memramcook sont conviés à une série d’activités autour du conte en compagnie du parrain du festival, Dominique Breau.

Pour la présidente de ce 4e, Stéphanie Boudreau, le conte constitue une forme d’expression culturelle unique qui permet de préserver le patrimoine et d’encourager l’apprentissage de la lecture et de l’écriture.
«J’ai toujours été fascinée par la façon dont les gens parlent, par les différents régionalismes et les accents. On a toujours mis beaucoup d’importance sur la lecture et l’écriture, puis là, on réalise que la lecture et l’écriture se bâtissent par l’oral», a expliqué Stéphanie Boudreau, qui est aussi enseignante. Dans sa classe, elle encourage les élèves à raconter des histoires.

«On est rendus dans l’ère de la technologie où les gens sont quasiment seuls devant leur écran. C’est important de ne pas oublier qu’il faut se réunir et raconter parce que, anciennement, c’est comme ça qu’on apprenait aux enfants et aux gens ce qui se passait.»

En plus de monter sur la scène du théâtre du Monument-Lefebvre le samedi soir afin de présenter son spectacle Y contons ça! au grand public, le parrain du festival se rendra à l’école Abbey-Landry pour y faire des présentations et offrir un atelier de conte dans le but de former de futurs conteurs.

Au moins six conteurs sont invités au Festival Parlures d’icitte cette année. Nelson Michaud, Anita Savoie, Aurélia Gaudet et la conteuse française Malika Halbaoui participeront à une toute nouvelle activité à l’affiche du festival, le circuit de conte trotteur. Présenté à trois endroits différents dans la région de Pré-d’en-Haut le dimanche, le public pourra suivre le parcours de ces quatre conteurs en explorant la région de la Vallée de Memramcook.

«On commence au Verger Belliveau pour terminer à la chapelle de Beaumont. Les gens vont se déplacer pour suivre les activités», a indiqué Stéphanie Boudreau, soulignant que cette activité s’inspire un peu du temps passé où les gens se déplaçaient pour aller écouter des conteurs.

Une causerie animée autour du thème Le conte trouve sa place donnera le coup d’envoi au festival, le 4 octobre. Robert Richard, Nathalie Kerry et Aurélia Gaudet participeront à cette table ronde. Stéphanie Boudreau mentionne que cette causerie est reliée au projet de toponymie mené par Suzanne Légère avec un groupe d’élèves de l’école Abbey-Landry.

«Dans ma salle de classe, je vais parler de certains contes et de plus en plus les jeunes ne les connaissent pas, sauf les plus connus. C’est vraiment important de continuer et d’intéresser les gens au fait qu’on puisse s’amuser ensemble en se racontant des histoires», a poursuivi Stéphanie Boudreau, qui animera elle-même un conte pour les enfants au Verger Belliveau le samedi.

En plus des prestations des conteurs, un encan silencieux ainsi qu’un marché des artistes et des artisans figurent aussi à l’affiche du festival.

Le Festival Parlures d’icitte est présenté par la Société culturelle de la Vallée de Memramcook, en collaboration avec plusieurs partenaires.