Une saison chargée pour le Ballet-théâtre Atlantique

MONCTON – Avec la reprise de deux de ses grands succès, Amadeus et Roméo et Juliette, ainsi qu’une tournée dans cinq provinces du ballet Ombres de violence, le Ballet-théâtre Atlantique du Canada propose une nouvelle saison qu’il qualifie d’électrisante.

Si le Ballet-théâtre Atlantique du Canada (BTAC) ne présente pas cette année de tout nouvelle création, il reste que la saison sera très animée.

Produit pour la première fois en 2005, Amadeus sera recréé dans une nouvelle mouture, avec une approche plus contemporaine, de nouveaux costumes, en incorporant des éléments visuels, des projections et des vidéos, a fait savoir la présidente et directrice générale, Susan Chalmers-Gauvin, qui a annoncé fièrement qu’Amadeus sera aussi présenté à New York en 2013.

«La plupart des danseurs jouent de nouveaux rôles», a indiqué Louis-Philippe Dionne, du BTAC.

La compagnie compte maintenant neuf danseurs de sept pays différents. Amadeus raconte la solitude de Mozart dans une société qui ouvre les bras à sa musique, mais reste fermée au compositeur.

Une première cette année au BTAC, l’introduction de la parole dans sa reprise de la production Roméo et Juliette, avec quatre acteurs, dans une collaboration avec le Theatre New Brunswick.

L’œuvre, qui a d’abord été produite en 2010, raconte les déboires de deux jeunes amants qui vivent les conséquences de leurs sentiments trop profondément ressentis dans un monde qui ne pardonne pas les écarts à ses règles.

Le lancement de la programmation, vendredi, a été rehaussé par la présence d’Anna-Marie Holmes, sommité mondiale du ballet, qui est à Moncton afin de préparer avec le Ballet-théâtre atlantique du Canada la reprise d’Amadeus, dont la première aura lieu le 5 octobre au Théâtre Capitol, à Moncton.

Mme Holmes, qui a travaillé et dansé partout en Europe, en Asie et en Amérique du Nord, donne des cours et dirige les répétitions aux côtés du directeur artistique de la compagnie, Igor Dobrovolskiy.

La compagnie poursuit cette saison la tournée de sa production très touchante Ombres de violence, qui s’inspire des femmes qui ont perdu la vie aux mains d’un partenaire intime. Le ballet sera en représentation au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse, à Terre-Neuve-et-Labrador, en Alberta, en Saskatchewan et en Colombie-Britannique.

La saison 2012-2013 apporte une nouveauté dans la vie de la compagnie, soit une série de conférences présentées en association avec la Chambre de commerce du Grand Moncton et qui cette année accueillera deux personnes bien connues dans le monde de la danse, Michael Crabb et Rob Austin.

Igor Dobrovolskiy créera de nouvelles chorégraphies pour la Soirée Gala, qui se tiendra le 29 novembre. Lors de cette soirée, plusieurs fidèles mécènes du BTAC seront admis au tout nouveau Cercle des fondateurs.

Mme Chalmers-Gauvin a ajouté qu’Igor Dobrovolskiy travaille en collaboration avec un harmoniciste, Mike Stevens, à la création d’un nouveau ballet qui, espère-t-on, sera présenté à la prochaine saison.