Un duo dans la vie comme sur la scène

MONCTON – En duo dans la vie comme sur scène, Luc De Larochellière et Andréa Lindsay débarquent à la FrancoFête en Acadie afin de proposer un aperçu de leur nouveau spectacle inspiré de leur tout récent disque, C’est de l’amour ou c’est comme.

Les deux artistes, qui mènent une carrière solo depuis plusieurs années, ont décidé d’unir leurs forces et de transporter leur amour à la scène musicale. L’album C’est de l’amour ou c’est comme, qui vient tout juste de paraître, comprend 11 titres qui explorent divers aspects de l’amour. Ils ont commencé à créer un nouveau spectacle et ce sera la première fois, à Moncton, qu’ils en présenteront un aussi long extrait.

«C’est comme une avant-avant-première d’une certaine façon. Nous amenons un musicien avec nous et puis nous avons monté une demi-heure expressément pour la FrancoFête», a déclaré Luc De Larochellière.

En entrevue, les deux artistes racontent qu’ils aiment chanter ensemble pour le plaisir et qu’un jour le gérant de Luc De Larochellière leur a suggéré de réunir leurs deux univers.

«Au début, il a fallu se poser la question: est-ce qu’on peut trouver l’équilibre dans ça? Et, à la fin de la journée, on s’est dit que ça serait vraiment intéressant de faire de la musique ensemble. Je n’ai tellement pas de regrets, je suis contente de l’album et de l’expérience», a affirmé Andréa Lindsay.

Certains diront peut-être pas encore un disque de chansons d’amour d’un couple d’artistes, mais attention, ce premier effort du duo La Rochellière-Lindsay est tout à fait réussi, avec de belles mélodies, des textes poétiques et des airs qui nous restent dans la tête pendant des heures.

«On est un jeune couple, ça fait deux ans qu’on est ensemble, donc c’est intéressant d’explorer pas seulement le côté difficile de l’amour, mais aussi des chansons sur ce que l’amour éveille, la découverte et le désir», a expliqué Luc De Larochellière.

Ils ont composé les chansons ensemble en s’inspirant à la fois de ce qu’ils vivent, d’histoires du passé et de leur environnement.

«Au-delà du côté un peu anecdotique, du fait qu’on est un couple dans la vie qui fait un disque ensemble, il fallait que le défi artistique soit intéressant et excitant aussi. Dans mon cas, c’est comme si c’était la première fois que j’étais dans un band, que j’écris avec quelqu’un et que je vais partager la scène», a poursuivi Luc De Larochellière, qui souligne le sens mélodique d’Andréa Lindsay, qui a le talent d’être à la fois pop et sensible. En plus, il y a son léger accent anglais qui donne encore plus de charme à sa voix, soulève Luc De Larochellière.

Avec plus de 30 ans de métier, Luc De Larochellière est considéré comme l’un des meilleurs paroliers et mélodistes du Québec.

«J’aime sa perspective ironique, mais aussi sympathique», a exprimé Andréa Lindsay en parlant de la personnalité artistique de son amoureux.

Le duo prévoit partir en tournée en 2013. Leur extrait de spectacle est présenté au Théâtre Capitol jeudi, dans le cadre des vitrines de la FrancoFête, qui débutent à 19 h 30. La compagnie DansEncorps donnera le coup d’envoi à cette série de vitrines en proposant un extrait de son spectacle Triade.