Une Canado-Acadienne dans l’univers d’Orson Welles

CARAQUET – Joseph Ruben, à qui l’on doit Return To Paradise, True Believer et Sleeping With The Enemy, s’apprête à tourner une nouvelle adaptation d’un film noir méconnu d’Orson Welles datant de 1946, The Stranger. C’est à une jeune Canado-Acadienne âgée de 21 ans, Alanna Belak, que l’écriture du script a été confiée.

Parfaitement bilingue, Alanna Belak, née d’une mère acadienne (Fernande Robichaud, de Robertville) et d’un père albertain (Darrin Belak, de Calgary), habite aujourd’hui à Londres, où elle consacre ses efforts à The Stranger qui, elle se croise les doigts, lui ouvrira pour de bon les portes du cinéma.

Comment s’est-elle retrouvée dans un tel projet? «Un coup de chance», dit-elle.

«Dan Benamor, un ami américain qui étudiait avec moi à la Vancouver Film School s’est déniché un boulot comme directeur de développement au sein de NGN Productions. Et son travail consiste à dénicher des scénaristes canadiens afin d’épargner sur les exonérations d’impôt lorsqu’ils ont à tourner un film au Canada. Comme il avait déjà lu quelques-uns de mes scripts au collège, Dan a immédiatement pensé à moi pour The Stranger. Il savait aussi que je serais à l’aise avec un tel sujet. Quand il m’a appelée, j’ai dit oui tout de suite et j’ai immédiatement quitté mon travail pour me consacrer à l’écriture du script», raconte-t-elle.

De son propre aveu, elle ne connaissait pas grand-chose du travail d’Orson Welles avant de se retrouver dans l’aventure. Bien sûr, elle en savait assez pour comprendre que le réalisateur de Citizen Kane, de The Magnificent Ambersons et de Touch of Evil occupe une place de choix dans l’histoire du cinéma, mais sans plus.

Elle a rapidement comblé ses lacunes en naviguant des heures sur Internet et en regardant, bien sûr, The Stranger, question de s’immerger pour de bon dans l’histoire et aussi pour éviter de copier le film scène par scène.

«Parfois, je me demande si nous ne sommes pas un peu fous de faire un remake d’une œuvre d’Orson Welles, dit-elle en riant. Surtout que The Stranger était davantage un effort commercial qu’artistique de sa part et qu’il ne figurait pas parmi ses films préférés. D’ailleurs, la plupart des gens n’associent pas ce film à son œuvre.»

Welles a effectivement longtemps considéré The Stranger comme son moins bon film. Un constat sévère quand on pense que ce thriller criminel fait aujourd’hui partie des grands classiques du film noir hollywoodien.

Dans le scénario original, dont l’action se déroule peu après la Seconde Guerre mondiale, un inspecteur dont le boulot est de traquer les criminels de guerre allemands croit avoir retrouvé l’un d’eux, émigré depuis quelques années aux États-Unis afin de refaire sa vie comme professeur dans un collège et qui a épousé la fille d’un juge de la Cour suprême.

Afin de prouver la véritable identité du professeur, l’inspecteur a l’idée d’envoyer un nazi repentant pour convaincre son ancien allié d’avouer ses crimes.

Dans le script de Belak, exit les nazis qui sont remplacés par un duo de tueurs en série.

«Je sais que plusieurs personnes sont sceptiques à l’idée que les producteurs aient décidé de changer les nazis par des tueurs en série. En fait, cette décision a été prise avant que je n’arrive sur le projet. Cela dit, je crois que c’était la bonne décision. Pour le reste, le script est assez fidèle à l’original du côté de l’intrigue, des grands thèmes et du caractère des personnages. Grosso modo, les cinéphiles vont voir une version moderne du film qui leur sera familière», raconte la jeune femme qui est également une photographe accomplie.

Quand la nouvelle mouture de The Stranger sera-t-elle tournée? Probablement quelque part en 2013. D’ici là, elle, le réalisateur Joseph Ruben et Dan Benamor, via des conférences téléphoniques, continuent de travailler à améliorer le script.

Les acteurs qu’elle aimerait voir dans ce film?

«Je n’ai pas un mot à dire sur le choix des acteurs, mais mon casting de rêve serait composé d’Aaron Eckart, de Terry O’Quinn et de Emily VanCamp», révèle-t-elle.